Anne-Marie Cornu

Biographie

Je viens d’une pratique du cinéma expérimental qui m’a amenée petit à petit vers le champ élargi de la sculpture. Au départ, je réalise des films en collaboration avec des musiciens contemporains. Très vite, je m’intéresse aux déploiements du film dans l’espace, à sa projection, aux multi projections. C’est en observant la projection des images et la propagation des sons que j’ai pris conscience de la qualité sculpturale et picturale de mes gestes. En 1993, au tout début de ma pratique, j’organise une exposition au Palais de Tokyo en rassemblant une trentaine d’installations cinéma et vidéo qui questionne ces gestes d’ expansion que je retrouve transversalement dans différentes disciplines, musique, danse ou arts plastiques. Je porte ensuite mes gestes sur scène à travers plusieurs créations en collaboration avec des écrivains, des danseurs, performeurs et musiciens (Célia Houdart, Yuha Pekkka, Sylvain Prunenec, Alexandros Markeas).

Depuis 2005, je me suis mise à travailler le bois, le dessin, la performance sonore acoustique. L’explosion du numérique, m’a donné envie de revenir au corps, au geste direct sur la matière.

 

J’ai exposé en Hollande, Suède, Espagne, Japon ou en France, (Monter Sampler au Centre Pompidou 2000, primera Estacio en Espagne 1999, Film Museum à Amsterdam 2004, Triennale de Yokohama 2005, Centre d’art Castello 5X5, Espagne 2010, à La biennale de Bordeaux 2011, au cabaret ISUS en Suède 2013, au Confort Moderne à Poitiers 2013-14, la Couleuvre à Saint-Ouen 2015. En 2016 J’ai reçu une aide de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques pour le projet Somsons. En 2019, je suis invitée par Le centre d'art Tabakalera pour une performance sonore.

Source

Progress gallery

Dernière mise à jour le 2 mars 2020