En l'air

En l'air, 2017-2019
Acrylique sur papier marouflé sur toile,
100 x 81 cm 

De la série Ici et là, 2017-2019

Biographie

Né le 1 mars 1949 à Brest. Vit et travaille à Logonna-Daoulas (Finistère).
 

Suite à sa contribution remarquée à une exposition sur l'invitation du groupe Finistère, André Léocat est convié ensuite par Suzanne Pagé aux ateliers de l'Arc en 1981, où il présente des reliefs muraux. Depuis lors, l'artiste travaille dans un flux constant, par élans, par ensembles, privilégiant dans ses compositions un « équilibre des rapports des lignes et des plans orthogonaux2 ». Mondrian précise que « la vision nouvelle (abstraite) ne part pas d'un point déterminé ; elle établit le point de vue partout sans nulle détermination fixe3 ». Cette affirmation pourrait définir, non seulement les œuvres de Léocat, mais aussi son processus de travail. Il procède en toute liberté, passant de l'abstraction à la figuration. La peinture de l'artiste privilégie non pas une pluralité de prismes, où un seul regard tend à se démultiplier par le biais d'un élément intermédiaire, mais une multiplicité de plans, où différentes visions simultanées coexistent. Il est en effet impossible pour le regardeur d'observer les œuvres d'André Léocat avec une seule et même conception de la peinture. Ses productions requièrent une souplesse de l'esprit afin de passer de l'une à l'autre et demandent au spectateur de renoncer à une approche trop polarisée.

Extrait du texte de Karen Tanguy
_____

Following his acclaimed contribution to an exhibition at the invitation of the Finistère Group, André Léocat was subsequently invited by Suzanne Pagé to the Ateliers de l’Arc in 1981, where he showed wall reliefs.  Since then, the artist has been working in a constant flux, involving bursts and ensembles, favouring in his compositions an “equilibrium between the relations of lines and right- angled plans”.  Mondrian specified that: “The new (abstract) vision does not start out from a determined point; it establishes the viewpoint everywhere without any fixed determination”.   This statement might define not only Léocat’s works, but also his work process.  He proceeds in a thoroughly free manner, passing from abstraction to figuration.  The artist’s painting favours not a plurality of prisms, where a single gaze tends to be duplicated by way of an intermediary element, but a whole host of planes, where different simultaneous visions co-exist.  It is in fact impossible for the onlooker to observe André Léocat’s works with one and the same conception of painting.  His works call for a mental agility in order to shift from one to the other, and call upon the viewers to turn their backs on an overly polarized approach. 

Excerpt from the essay by Karen Tanguy

Site internet et réseaux sociaux

Source

Documents d'artistes Bretagne - Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes.

Dernière mise à jour le 29 juillet 2020