ANAÏS TOUCHOT

Anaïs Touchot, vue d'exposition

C.C.C., 2019
Exposition à la galerie Quinconce, Monfort-sur-Meu
Matériaux : Arbres magique saveur vanille et citron, bois de récupération, canapés, cage à hamsters, chaînes, curly, fontaine cascade, fleurs artificielles, frigidaire, magnets, micro-ondes, mixeur, mugs, sous vêtements en plâtre, vases, plantes vertes, peinture, plateaux de self-service, pièces de monnaies, poubelle, sculptures en pâte auto-durcissante, télévisions, t-shirts, vêtements de travail.
Photo : Anaïs Touchot

Biographie

Née en 1987. Vit et travaille à Brest (France).

Born in 1987. Lives and works in Brest (France).

« Adepte de la récupération et du recyclage, Anaïs Touchot puise dans l'ordinaire et l'existant la matière de ses réalisations.
Ainsi les matériaux qu'elle emploie (le bois notamment) se plient-ils à la répétition du geste, pour faire, défaire puis refaire dans une dynamique de renouvellement continu, dans un acte de performance revendiqué. Ses oeuvres accordent au corps une place singulière, celui de l'artiste dans l'action (Si j'étais démolisseur, Surfer un arbre)
comme celui du spectateur convié à une forme de participation (Ça sentait la poiscaille, La Universidad del Amor). Elle envisage son rapport à l'art sous la forme d'un défi qu'elle entreprend comme une véritable aventure, nourrie par les rencontres et les contextes, développée dans une forme évidente de modestie. »

Morgane Estève, 2018

----

A salvaging and recycling enthusiast, Anaïs Touchot draws the material for her works from the ordinary and the existent.

The materials she uses (particularly wood) adapt to a repetition of gestures that answer a dynamics of continuous renewal and a process of doing, undoing, and redoing, in an act of deliberate performance. Her works grant the body a singular position – that of the artist in action (Si j’étais démolisseur [If I was a demolisher], Surfer un arbre [Surfing a tree]), as well as that of the viewer invited to participate in one form or another (Ça sentait la poiscaille [It smelt of fish], La Universidad del Amor). Anaïs Touchot sees her relationship to art as a challenge that she embarks on as if on an adventure, fuelled by encounters and contexts, and developed with a clear form of reserve.

Morgane Estève, 2018

Site internet et réseaux sociaux

Site internet : http://ddab.org/Touchot
Source

Documents d'artistes Bretagne - Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes.

Dernière mise à jour le 9 juin 2020