after affect

Une proposition d’Akim Pasquet
Exposition
Arts plastiques
Cité internationale des arts Paris 04
after affect

S’appuyant sur les pratiques collaboratives qui peuvent naître à l'occasion d’une résidence à la Cité internationale des arts, lieu où se rencontrent les disciplines, les générations et les nationalités, Akim Pasquet propose à plusieurs artistes d’investir les espaces interstitiels du bâtiment principal de la fondation.

En occupant ainsi de manière singulière des lieux atypiques, le projet After affect rend compte du caractère organique de la Cité internationale des arts où plus de 300 artistes vivent et travaillent chaque mois au cœur de Paris, dans le Marais et à Montmartre.

Après l'affect, ce qui restera sera sûrement encore un affect. 

Les artistes invités sont des personnes avec qui il y a eu une communication souterraine, affective, dont la relation à produit dans mon corps un mouvement, une émotion. Une intuition. Un affect à distance. Un germe d’amour. Et parfois ça peut en rester là, parfois ça grandit, parfois ça reste seulement un sillon, une petite rumeur intime mais persistante, une ouverture possible, un empowerment (Starhawk) à venir, et déjà agissant. C’est aussi l’élan du rêve. Une capacité mutuelle à accueillir quelque chose de l’autre. Là l’énergie de l’autre, là la mienne, leur rencontre réveille un pouvoir du dedans et nourrit. 

Ce n’est pas un affect-chose ou une émotion-chose, ce mouvement n’entre pas dans le système marchand où la valeur à un prix. Les flux intimes, énergétiques, les liens, mon activation, la puissance de mon déplacement, de mon altération, de mon réagencement, de l’amour, est un partage avec une dignité (Kant), où il n’y a rien à vendre, sans possibilité d’équivalence, il n’est pas capitalisable.

Pas de stratégie, pas de message, seulement assumer ce positionnement affectif, comme premier, comme ce qui compte, avant tout. 

Abed, Kay, Alan, Nelson, des personnes avant d’être des artistes, des forces généreuses.

– Akim Pasquet

 

Akim Pasquet (France, né en 1986) est en résidence par le biais du programme « Cité internationale des arts et Centre national des arts plastiques ».

Nelson Bourrec Carter (France/États-Unis, né en 1988) et Kay Zevallos Villegas (Pérou, née en 1984) sont lauréats du programme « Fondation Daniel et Nina Carasso & Cité internationale des arts ».

Alan Strani, aka Alan Marzo (Italie, né en 1989) est en résidence par le biais du programme « 2-12 » de la Cité internationale des arts. 

Abed Al Kadiri (Liban, né en 1984) est en résidence par le biais de la Fondation Al-Mansouria, Arabie Saoudite.

 

Complément d'information

Du 27 avril au 19 octobre 2022

Accessible au public tous les mercredis, de 18h à 21h

Entrée libre

Partenaires

Fondation Daniel & Nina Carasso 

Les Limbes

Adresse

Cité internationale des arts 18, rue de l’Hôtel de Ville 75004 Paris 04 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 18 octobre 2022