Biographie

Né en 1980 à Buenos Aires, Argentina.

 

Le langage pictural d’Adriana Minoliti combine hypothèses et confrontations thématiques pour générer des géométries hybrides d’inspiration féministe, queer et végétalienne, aspirant a
représenter des univers parallèles échappant à l’hétéronormativité. Elle mélange différentes esthétiques et se joue des anachronismes pour représenter des scènes et des figures
dont l’éclectisme questionne l’idée de peinture même, ses techniques comme ses formes d’exposition traditionnelles. Prônant une version kawaï des manifestes cyborg et animal de Donna Haraway, l’appropriation chez Minoliti d’une esthétique enfantine vise à critiquer la normativité du monde des “adultes” contemporains, qui détruit la faune urbaine et réserve ses bénéfices à un citoyen idéal fantasmé excluant tous les autres êtres et corps des processus créatifs indispensables à la fabrication d’une société égalitaire.

Site internet et réseaux sociaux

Source

FRAC Pays de la Loire

Dernière mise à jour le 2 mars 2020