The Adding Machine/ Mai-Thu Perret

Exposition
Arts plastiques
MAGASIN - Centre National d'Art Contemporain de Grenoble Grenoble

Little Planetary Harmony, 2006
353 x 665 x 365 cm
Courtoisie Aargauer Kunsthaus, Aarau
Photo : Tom van Eynde, Chicago
Vue d'exposition à la Renaissance Society, Chicago

Little Planetary Harmony, 2006

353 x 665 x 365 cm

Coutoisie Aargauer Kunsthaus, Aarau

Photo: Tom Van Eynde, Chicago

Vue d'exposition à la Renaissance Society, Chicago



The Adding Machine

Mai-Thu Perret

Exposition du 9 octobre 2011 au 8 janvier 2012

Après la présentation cet été à l’Aargauer Kunsthaus (Aarau,

Suisse), le MAGASIN accueillera cet automne l’exposition

monographique consacrée à l'artiste suisse Mai-Thu Perret.

Cette exposition présentera dans toute son ampleur le travail de

cette artiste de renommée internationale. Elle rendra compte

de la diversité des approches de Mai-Thu Perret dans sa

pratique artistique en proposant des oeuvres anciennes et

nouvelles créées à l’occasion de cette exposition.

La production pluridisciplinaire de cette artiste suisse se

déploie à travers différents médiums aussi variés que la

sculpture, la peinture, la vidéo, le son, mais aussi le texte ou

même encore la céramique. Marquée par les mouvements

avant-gardistes du XXe siècle et par les philosophies orientales,

l’oeuvre de Mai-Thu Perret comporte de nombreuses références

culturelles, historiques et littéraires.

Mai-Thu Perret a commencé sa carrière d’artiste à la fin des

années 90, après des études de lettres à Cambridge tout en

dirigeant l’espace d’art contemporain Forde à Genève. Elle se

fait très vite remarquer sur la scène internationale avec son

oeuvre Crystal Frontier , un récit autour d’une communauté

imaginaire de femmes parties vivre dans le désert du Nouveau

Mexique. Elle poursuit la chronique de cette communauté

utopique depuis dix ans. Pour donner corps à cette collectivité,

elle crée un journal de bord et des objets qui appartiendraient

à ces femmes. Dans son travail, Mai-Thu Perret se plaît à mêler

fiction et réalité en glissant des références historiques et

littéraires, pour brouiller les pistes et multiplier les

interprétations. C'est par la fiction qu’elle revient sur le passé

pour interroger le présent. A travers son travail, elle réfléchit à

l'héritage de la pensée utopiste dans la société capitaliste

contemporaine. Son oeuvre Perpetual Time Clock  est liée au

rythme de la vie dans une communauté. Cette horloge géante

marque le temps par des symboles qui représentent la routine

dans une journée qui structure la vie en communauté.

 

 Le titre de l’exposition The Adding Machine  renvoie au titre

d’une collection d’essais de l’écrivain William S. Burroughs*

et à sa méthode du « cut-up » consistant à découper de façon

aléatoire des passages de texte pour les recomposer ensuite.

Ces différentes combinaisons dégagent des symboles

nouveaux qui permettent une nouvelle interprétation de

l'oeuvre. De la même manière, Mai-Thu Perret assemble à

chaque exposition ses oeuvres de manière différente,

proposant ainsi une lecture artistique chaque fois renouvelée

et surprenante. Chaque pièce est un maillon mobile, qui peut

être déplacé à chaque exposition et être perçue dans un tout à

chaque fois différemment. Il ne s’agit pas de montrer des

pièces de manière autonome mais de les articuler entre elles à

la manière d'une phrase.

Beaucoup d'artistes s'inspirent du passé ou de l'art primitif

pour créer. Avec The Adding Machine , la reproduction d’un

jaguar provenant de la cité préhispanique de Teotihuacan au

Mexique, Mai-Thu Perret est radicale : elle ne s'inspire pas de

l'art mexicain, elle le copie intégralement. Elle joue sur la

tension entre l'objet et son environnement. Le jaguar témoigne

d'une culture disparue en processus de déracinement. De son

site originel, elle est devenue une pièce de collection puis

d'exposition. Mai-Thu Perret copie et decontextualise cet objet

pour ainsi mettre en lumière la tension entre être et apparaître.

Cette réflexion sur l'art du passé et sur le fait que l'art n'existe

pas indépendamment de l'histoire amène Mai-Thu Perret à

utiliser des matériaux délaissés par l'art contemporain comme

le tissu, la tapisserie ou des techniques artisanales et

traditionnelles comme la céramique.

 

Mai-Thu Perret est née en 1976 à Genève, où elle vit et

travaille. Elle a étudié à l'université de Cambridge et au

Whitney Independent Study Program à New York.

Elle a récemment remporté le Zürich Art Prize ainsi que le

Manor Art Award Geneva.

 

Commissariat de l'exposition : Yves Aupetitallot

L'exposition sera accompagnée d'un catalogue publié par les

éditions JRP.

L’exposition The Adding Machine  a été présentée à l’été 2011,

sous forme modifié, à l’Argauer Kunsthaus.

 

* William S. Burroughs, The Adding Machine, Londres, 1985

 

Commissaires d'exposition

Partenaires

Fondation suisse pour la culture PROHELVETIA

Adresse

MAGASIN - Centre National d'Art Contemporain de Grenoble Site Bouchayer-Viallet 38000 Grenoble France

Comment s'y rendre

Accès mobilité réduite
Dernière mise à jour le 2 mars 2020