35e Festival Les Instants Vidéo

Manifestation/Festival
Film, vidéo
Friche la belle de mai Marseille

Depuis 1988, le Festival international Les Instants Vidéo est une manifestation dédiée aux arts vidéo, numériques et poétiques (monobandes, installations, performances, multi-médias…). Il se déroule à Marseille Friche la Belle de Mai  en novembre, et avant et après ces dates, nous collaborons avec des structures partenaires pour organiser les escales du festival dans d’autres lieux de Marseille, dans la Région… et à l’international. L’ensemble de ces escales forment ce que nous appelons une constellation poétronique
Il n’y a pas de concours, les entrées sont libres et gratuites, tout comme l’appel à participation ouvert chaque année entre janvier et juin.

Le festival se veut un laboratoire où se côtoient artistes et œuvres de réputation internationale et des travaux encore fragiles, en gestation, délicats.

Nous accordons une grande importance aux rencontres (artistes/publics/oeuvres) et cherchons à développer les conditions de celles-ci : visites dialoguées, ateliers de sensibilisation, journée particulière. Pour que les regards puissent se croiser, les paroles s’échanger, l’imagination se débrider, l’ailleurs se repenser/ré-inventer, une hospitalité radicale est de mise. Nous savons prolonger les rencontres après les évènements artistiques afin que puissent se déployer et exister pleinement ces instants de liberté d’échanges, de réflexions sans contraintes.

Manifestation internationale soutenue par le Ministère de la Culture (DRAC, PACA), le Conseil Régional (PACA), le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, La Ville de Marseille.

Complément d'information

De tout, il resta trois choses :
La certitude que tout était en train de commencer, la certitude qu’il fallait continuer,
la certitude que cela serait interrompu avant que d’être terminé.
Faire de l’interruption, un nouveau chemin,
faire de la chute, un pas de danse,
faire de la peur, un escalier,
du rêve, un pont,
de la recherche, une rencontre. Fernanda Sabino

De nos questionnements pour 2022, surgissent ces trois points. Et nous voulions les partager avec vous

  • Les iconoclastes voulaient détruire les images pour en détruire leur signification. Pour des raisons morales, religieuses ou politiques, on détruit les images par peur que le sens qui s’y cache ne déclenche la fronde, la remise en question, le doute. Aujourd’hui, sous l’apparence du contraire, nous faisons la même chose mais au lieu de détruire les images même, nous les accablons de significations !
  • Nous vivons dans un monde de créateur.rice.s, d’influenceur.rice.s et de commentateur.rice.s. Le discours, le buzz, prend le pas sur l’oeuvre : ce qu’on en dit a tendance à avoir plus d’importance que l’œuvre elle même. La légende devient plus importante que l’image même.
  • La distinction entre les formes d’art propres aux classes populaires et d’autres formes d’art propres aux élites cultivées reste assez générale dans nos sociétés stratifiées. 

 

Autres artistes présentés

A venir

Partenaires

A venir

Horaires

A venir

Tarifs

Entrée libre et gratuite

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

Friche la belle de mai 13003 Marseille France

Comment s'y rendre

a venir

Dernière mise à jour le 31 mai 2022