Extrait (tôle,choc) Contre-Attaque exposition de Kevin Rouillard

Soutien aux galeries / première exposition
Projet soutenu par le Cnap
Exposition
Arts plastiques
Galerie Thomas Bernard - Cortex Athletico Paris 03

 

« Pour Kevin Rouillard, le contexte d'exposition n’est jamais neutre, il détermine le statut des objets, sa réception et sa valeur. L'artiste signale son peu d’intérêt pour les oppositions entre vrai et faux, original et copie, dans le système de création de valeur des œuvres. Cela peut expliquer aussi ses réticences à circonscrire son travail à l’engagement postcolonial (malgré un lien maternel au Cap-Vert) : il appartient à une génération d’artistes qui a perçu le paradoxe d’une assignation identitaire à des origines dont ils ne connaissent finalement que très peu. Pour aborder le sujet, il trouve alors des stratégies obliques, non linéaires, à l’image de sa dernière série. « Pour envoyer des produits au Cap-Vert, les expatriés remplissent des bidons car le transport en cargo n’est pas cher, raconte-t-il. Une fois là-bas, ces bidons deviennent des portes, des poêles, des balayettes, des maisons. J’ai décidé de les transformer en boucliers tortues, utilisés dans les formations de soldats romains comme une carapace collective ». Façon cheval de Troie, les bidons sont devenus des peintures. »

(extrait de Kevin Rouillard : futur fossile, QDA 08/072016, Pedro Morais)

Né en 1989, Kevin Rouillard est diplômé avec les félicitations du jury de l'ENSBA de Paris en 2014. Après avoir participé au 60ème Salon de Montrouge et au prix de la Villa Emerige (Empiriste) en 2015, il remporte le prix de la Fondation François de Hatvany. En 2016 il participe à l'exposition Distopark, au Confort Moderne à Poitiers, ainsi qu'à l'exposition Le Nouveau monde industriel, (commissariat : Nicolas Bourriaud) à la Galleria Continua / Les Moulins. Actuellement, ses œuvres les plus récentes sont montrées aux Abattoirs, FRAC Midi-Pyrénées, Toulouse, pour l'exposition Autour du Nouveau Réalisme, Les dadas des Daniel. A venir également en 2017 : des expositions personnelles à l'Assaut de la menuiserie, Saint-Etienne ainsi qu'à The Chimney, New-York, et une exposition collective hors les murs du Centre d'Art Parc Saint Léger.

Avec le soutien aux galeries / première exposition du Cnap.

Adresse

Galerie Thomas Bernard - Cortex Athletico 13 rue des Arquebusiers 75003 Paris 03 France
Dernière mise à jour le 2 mars 2020