Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Galerie Dohyang Lee

Share Share Share Share Share

Vanishing Point / Vantage Point

Exposition
02 avril • 14 mai 2011

Vanishing Point, Vantage Point réunit Elena Damiani et Magali Lefebvre sur les notions de point de vue et de point de fuite nécessaire à la réalisation d’une vue en perspective. Les deux artistes dialoguent avec l’architecture et questionnent ce mode de représentation obtenu par projection conique d’un objet produisant une analyse de l’image proche de notre perception visuelle.

Dans la pratique d’Elena Damiani, l’architecture intervient comme technique pour représenter différentes notions du paysage. Les séries intitulées Palimpsests I & II dont la définition même intègre la dimension de réinscription sur un même médium agissent comme un panorama de narrations faisant complète abstraction de leurs indices tant spatiaux que temporels. Le paysage urbain oscille entre représentation de l’éphémère et trace indéniable du passé. Cette architecture où la ruine prédomine joue d’une ambiguïté d’échelle et d’une forte dimension connotative pour offrir une construction tant rétrospective que prospective. C’est dans ces territoires perturbés et désolés où chaque élément perd sa propre localité géographique qu’Elena Damiani enregistre une archive personnelle d’un temps fabriqué. Pour réaliser ses collages, elle collecte depuis quelques années des anciens ouvrages d’architecture. Dans Untitled (Ronchamp), nous retrouvons cette ascendance avec une référence à la Chapelle Notre Dame du Haut de Ronchamp terminée par Le Corbusier en 1955. Les plans originaux font état d’une construction entièrement courbe, les formes harmonieuses déployées par l’architecte se réfèrent directement à la nature et aux collines environnantes. À travers Untitled (Ronchamp) qui reprend partiellement les ouvertures de la façade extérieure, Elena Damiani rend hommage à cette connivence entre constructions naturelles et artificielles.

Avant d’avoir recours à l’installation et à la sculpture, Magali Lefebvre a pratiqué la photographie, c’est donc naturellement que son travail intègre la notion de perspective. Pour l’exposition Vanishing Point, Vantage Point, l’artiste a réuni l’ensemble de ses pièces appartenant au projet Playtime without a Perspectograph réalisé lors de sa résidence au Wiels à Bruxelles en 2010. Il s’agit ici d’un projet constitué de sept pièces développant le passage du plan à la forme, de l’image au volume. Ce corpus d’oeuvres contient des constructions volontairement abstraites reliées au sol par de fines tiges de bois. Les motifs d’apparence anthropomorphique semblent ainsi suspendus, les repères réels sont volontairement brouillés par l’aplatissement des lignes et la configuration des points. Ces modules d’inspiration minimaliste créent une architecture anonyme, une modélisation du réel. Par l’apparition de ces formes, Magali Lefebvre nous invite à produire un mouvement dans une image fixe, à expérimenter une nouvelle dimension cognitive.

Dernière mise à jour le 26 mars 2014

Galerie Dohyang Lee

73-75 rue Quincampoix
75003 Paris 03
France
Téléphone : 01 42 77 05 97
Télécopie : 01 42 76 94 47
Dohyang Lee