Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Capa

Share Share Share Share Share

Utopie / Maladrerie

Exposition de Julie Balagué

Photographie - Exposition
04 mai • 16 juin 2019

Du 4 mai au 16 juin 2019 se tient l’exposition Utopie/Maladrerie, de Julie Balagué en partenariat avec le Centre d’Arts Plastiques d’Aubervilliers (CAPA). L’exposition rassemble photographies, textes, installations sonores et sculptures. Conçu avec les habitants du quartier, le projet met en scène des personnes, devenues personnages, dans une architecture devenue décor. Ce travail questionne ainsi les orientations économiques, politiques et psychosociologiques du projet architectural initial du quartier de la « Maladrerie », conçu dans les années 1970 par l’architecte Renée Gailhoustet. L’exposition a lieu dans la galerie du CAPA, un des 1000 logements du quartier mis à disposition par l’OPH d’Aubervilliers, et s’intègre dans un projet innovant initié par Juliette Fontaine (directrice du CAPA) de mise en contact de la création artistique contemporaine avec la population de ce quartier sensible.Ce travail est issu de la commande photographique nationale des Regards du Grand Paris du ministère de la Culture - Ateliers Médicis et Centre national des arts plastiques.Le travail de création avec les habitants a été soutenu par une résidence du Département de Seine-Saint-Denis.

PRÉSENTATION
Le quartier de la Maladrerie, à Aubervilliers (93) est l’une des réalisations les plus remarquables de l’architecture urbaine des années 1970. Ce microcosme un peu à part a été imaginé par Renée Gailhoustet. L’architecte a alors pour ambition de repenser les liens entre la ville et le logement social. Elle achève à peine la construction du centre-ville d’Ivry-sur-Seine (94) au moment où le chantier de rénovation du quartier de la Maladrerie lui est confié. Entre 1975 et 1984, c’est un ensemble de 9 hectares et de 1 000 logements, tous différents, qui voient le jour. Des commerces, des équipements socio-culturels et des ateliers d’artistes s’intègrent à l’ensemble. Délaissant le modèle éculé des barres et des tours, l’expérience architecturale qu’elle mène à Aubervilliers ambitionne de changer le statut du logement social dans le tissu urbain. Architecture futuriste mêlant béton, verre, terrasses végétalisées et formes angulaires, elle laisse une grande place à la circulation piétonne et à la végétation. Un genre d’utopie en banlieue rouge.Le projet Utopie / Maladrerie s’intéresse au territoire urbain comme représentation des orientations économiques, politiques et psychosociologiques du projet architectural. Ce travail considère la notion d’utopie architecturale et la façon dont les habitants ont pu s’en emparer. Conçues avec les habitants du quartier, ces images mettent en scène des personnes, devenues personnages. L’architecture devient décor, et l’habitat, scène. Ces images dessinent la frontière entre le quotidien d’un territoire, et l’utopie dont il tire son origine.Cet ensemble est à l’image des quartiers populaires de l’Île-de-France. De nombreuses nationalités y sont représentées, la population y est très jeune, les problèmes économiques et sociaux y sont nombreux. Au carrefour du Grand Paris et des futurs équipements des Jeux Olympiques de 2024, ce projet dresse aussi un portrait des quartiers fragile de la banlieue parisienne : cosmopolite, dynamique, mais aussi trop souvent laissé de côté dans les politiques de la ville qui se sont succédées, encore et encore.

 

Dernière mise à jour le 07 Mai 2019

Capa

27 bis rue Lopez et Jules Martin
93300 Aubervilliers
France
Téléphone : 01 48 34 35 34
Directrice : Juliette Fontaine