Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Actualités

2019-2007

Share Share Share Share Share

Un Courdimanche avec Houellebecq

Une création radiophonique d’aalliicceelleessccaannnnee&ssoonniiaaddeerrzzyyppoollsskkii, sur une commande de France Culture et du Cnap

06 janvier 2019

Le Centre national des arts plastiques et France Culture s’associent pour permettre à des créateurs dont le travail relève du secteur des arts plastiques de proposer un Atelier de création radiophonique (ACR) diffusé sur France Culture dans le cadre de l'émission les Ateliers de la création.

Diffusion le 6 janvier à 23h sur France Culture :
« Un Courdimanche avec Houellebecq » d'aalliicceelleessccaannnnee&ssoonniiaaddeerrzzyyppoollsskkii
Avec : Feodor Atkine, Olivier Augrond, Nedjma Bouakra.
Réalisation : Nathalie Salles
Prise de son : Benjamin Thuau et Julien Doumenc
Mixage : Bruno Mourlan
Attachée d’émission : Haïgouhie Chichkoyan
Coordination : Irène Omélianenko

« Mirapolis avait été inauguré sur la commune de Courdimanche en 1987. Le projet du parc d’attraction avait germé dans la tête d’Anne Fourcade, une nana des beaux-arts de Toulouse, reconvertie dans l’architecture et qui ensuite avait fait une thèse sous la direction de Roland Barthes. Le genre de fille infatigable, toujours prête à partir en weekend.
Initié par Sodex Parc, son projet n’était pas dénué d’intelligence. ll s’agissait d’ouvrir le premier grand parc d’attraction français qui livrerait une interprétation ludique et immersive des légendes et grands romans de France. En somme, cette fille voulait faire éprouver aux classes populaires les sensations fortes que peut procurer la littérature, autrement qu’en les assommant avec des pavés de 500 pages.
Mes parents m’y avaient emmené le week-end qui avait suivi son inauguration par le premier ministre de l’époque, Jacques Chirac. La date avait été consciencieusement choisie par mon père qui ne supportait pas l’idée d’inspirer de l’air à moins d’un kilomètre d’un type du RPR. »
Extrait de « Mirapolis », Michel Houellebecq (éditions Flammarion, 2026).

En 2026, Michel Houellebecq publie « Mirapolis », son dernier roman.
Cinquante ans plus tard, Juliette Tison y consacre un numéro de son émission « Plume d’antan ». C’est l’occasion pour elle de mettre en parallèle la fiction et l’Histoire avec un grand H, puisque l’auteur s’est très largement inspiré de faits réels pour ce livre.
« Mirapolis », publié aux éditions Flammarion, retrace en effet le destin du parc d’attraction du même nom, qui a ouvert ses portes entre 1987 et 1991 dans le Val d’Oise. Oublié au début du XXIème siècle, c’est Michel Houellebecq qui, par sa plume, fera connaître son histoire au plus grand nombre.

Cette émission est également l’occasion pour Juliette Tison de faire découvrir aux auditeurs la Maison de Michel Houellebecq, musée créé en 2074 par Philippe Faguol, qui restitue l’intérieur de l’auteur au plus proche de ce qu’il était. Du salon à la chambre, en passant par la salle de bain, les amateurs de tourisme littéraire ont enfin la chance de pénétrer la véritable intimité de l’auteur.

aalliicceelleessccaannnnee&ssoonniiaaddeerrzzyyppoollsskkii remercient :
Michel et Lysis Houellebecq pour leur accueil et la visite extrêmement détaillée de leur appartement.
Claire Autin d’avoir chaleureusement ouvert les portes de sa maison pour l’enregistrement de l’émission.
Charlotte Bonneau et Justine Delassus pour leur culture littéraire et leur sagacité.
David Fremery et à l’association « Mirapolis, les amis du parc », qui contribuent à faire connaître le parc et son histoire.

Note des auteurs : Pour cette narration, nous avons fait le choix d’exagérer le rôle qu’a joué Anne Fourcade, la conceptrice du parc, dans l’histoire de Mirapolis. Dans les faits, Anne Fourcade a quitté le projet dès le mois d’octobre 1987 à l’arrivée du Club Méditerranée, et ce, suite à de profonds désaccords concernant la thématique du parc. La responsabilité de l’échec de Mirapolis ne lui est donc pas directement imputable.

Dernière mise à jour le 05 sept. 2019