Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap. Consulter les archives de l'activité depuis 2007
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
    • Consulter les offres d'emploi et de stages
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art. Dates de dépôts des propositions et des commissions
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791. Base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Cartographie des commandes publiques. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2015
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain et actions de recherche scientifique. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des ACR - Ateliers de création radiophonique, commandées par le Cnap et France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition imprimée et numérique
    • Soutien à la première exposition et à la publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

les Bains-Douches

Share Share Share Share Share

TOM JOHNSON

Arts plastiques - Exposition
13 janvier • 25 février 2018

Tom Johnson, musicien né en 1939 aux Etats-Unis, installé en France depuis 1983, compositeur, performeur et, faut-il dire accessoirement, dessinateur. Car ce sont ses dessins qui seront accrochés aux Bains-Douches, des séries de feuilles de papier couvertes de chiffres agencés en carrés, en triangles ou selon d’autres grilles géométriques, et reliés entre eux par des lignes.

Ces signes organisés et répétés, ces séries de variations, retiennent le regard à la manière des énigmes que l’on trouve dans les journaux au moment des vacances d’été. Des jeux sérieux mais peut-être futiles, des exercices sans autre finalité qu’eux-mêmes et la «gymnastique cérébrale», comme les mots-croisés, le sudoku et les autres occupations auxquelles se livrent de nombreux individus dans tous les pays du monde.

Au début des années 1970, Tom Johnson a composé l’Opéra de quatre notes en n’utilisant que le la, le ré, le si et le mi. C’est une œuvre à contrainte comme La Disparition de Georges Perec, le livre publié en 1969 où l’auteur n’utilise jamais la lettre e. Mais pas encore une œuvre à formule comme celles que Tom Johnson a composées depuis sur les nombres de Mersenne, sur le triangle de Pascal ou sur la progression démographique calculée par le mathématicien indien Pandit Narayana (1340-1400) où, sachant qu’une vache donne naissance chaque année à une autre vache mais qu’une nouvelle vache ne donne naissance pour la première fois qu’au bout de quatre ans, il faut trouver combien il y aura de vaches dans vingt ans.

Comme Georges Perec en littérature, Tom Johnson est passé de la contrainte simple – retrait de lettres ou de notes, palindrome, symétrie – à des systèmes plus compliqués, les formules, les séries, les modèles géométriques, etc. Et comme Georges Perec en littérature, notamment pour La Vie mode d’emploi, le dessin lui sert de pont entre la contrainte systémique et la solution musicale. Le résultat est souvent envoûtant, à la manière des musiques répétitives, celle de Phil Glass, de Steve Reich, ou des musiques orientales et extrême-orientales.

Le peintre zurichois Gottfried Honegger, l’un des plus importants protagonistes de l’art concret, a produit plusieurs œuvres dont il déterminait les formes et les couleurs en jetant les dés. Paul Klee s’est servi de systèmes géométrico-mathématiques pour créer ses carrés magiques. François Morellet ou Aurélie Nemours utilisent des formules et des séries mathématiques. Et la plus grande innovation technique de la peinture occidentale, celle qui commande encore notre idée de la ressemblance, est la perspective artificielle, un système de représentation calculé.

L’impact visuel des dessins de Tom Johnson n’est donc pas sans précédent dans l’histoire de la peinture. Il tient par ailleurs au fait que les dessins mettent littéralement le processus de composition sous les yeux du spectateur ou de l’auditeur. Et qu’outre l’éclair de compréhension, leur vision décuple la capacité d’écoute et l’attraction de sa musique.

 

Tom Johnson étudie à l'université de Yale où il obtient une licence d'Arts en 1961 et un master de musique en 1967. Il se forme surtout auprès de Morton Feldman qui lui enseigne la composition en privé. L'influence de John Cage qu'il côtoiera plus tard, est également déterminante dans son parcours. En 1971, il devient critique pour le journal hebdomadaire new yorkais Village Voice. Il commence à y parler du minimalisme dont il affine la définition au fur et à mesure des années. Grâce à cette revue, il fait connaître Terry Riley, La Monte Young, Steve Reich, Philip Glass et d'autres compositeurs américains. Tom Johnson a fondé deux maisons d'édition pour publier ses œuvres, Two-Eighteen Press (États-Unis) et les Éditions 75 (France). Il vit actuellement à Paris.

Horaires : 
les mercredis, samedis et dimanches de 14h à 18h30
Heures de vernissage : 
18h30
Dernière mise à jour le 19 déc. 2017

les Bains-Douches

151 avenue de Courteille
61000 Alençon
France
Téléphone : 02 33 29 48 51
Site internet : Les Bains-Douches
Responsable : Sophie VINET