Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap. Consulter les archives de l'activité depuis 2007
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791. Base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Cartographie des commandes publiques. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2015
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain et actions de recherche scientifique. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des ACR - Ateliers de création radiophonique, commandées par le Cnap et France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition imprimée et numérique
    • Soutien à la première exposition et à la publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

Galerie Karsten Greve

Share Share Share Share Share

Sergio Vega

Borges in the Alhambra

Photographie - Exposition
04 novembre • 23 décembre 2017

La Galerie Karsten Greve a le plaisir de présenter Borges in the Alhambra, fascinant projet du photographe Sergio Vega dédié à Jorge Luis Borges, l’un des écrivains les plus importants et influents du XXe siècle, et figure centrale de la culture hispanophone.

En 1918, alors qu’il est encore enfant, Jorge Luis Borges (romancier, poète et homme de culture argentin) visite pour la première fois l'Alhambra de Grenade. Depuis cette visite, l’architecture de ce monument unique en son genre – fortement liée à la poésie et à la philosophie de l’Islam – ainsi que l’histoire de la présence musulmane dans la péninsule Ibérique, ont fait partie de l’imaginaire lyrique de l’écrivain. En 1976, lors de sa deuxième visite avec sa compagne María Kodama, Borges, désormais à l’apogée de sa carrière et de sa reconnaissance internationale, est aveugle. Il souffre d’une rétinite pigmentaire qui provoque un aveuglement qu’il définit comme « modeste » : si un œil ne voit rien, l’autre parvient à voir un monde voilé d’une pellicule jaune, une réalité dorée.

Il verra alors l’Alhambra à travers les yeux de sa compagne, à travers ses descriptions, mais surtout il la connaîtra grâce aux murmures des innombrables fontaines et par le pépiement des oiseaux cachés dans les citronniers des jardins. Dans la vision de Borges, l’Alhambra devient alors un espace de rêverie, où l’on peut se plonger dans l’histoire des dynasties mauresques, ou dans la cosmologie qui régit la composition architecturale de ce lieu fantastique. Cette façon particulière de regarder et de sentir, Borges a voulu la partager, l’offrir en cadeau à sa femme sous la forme d’un poème « L’Alhambra ». Dans ce poème son sentiment de gratitude de pouvoir ressentir à nouveau Grenade alterne avec la sensation d'une perte irréparable.

La recherche esthétique de Sergio Vega se propose de reconstruire la mémoire de ce deuxième voyage,  en replaçant son regard dans l’espace architectural du site. Pour se faire, Vega recourt à une technique photographique originelle : le ferrotype. La plaque de métal est imbibée d’une solution photosensible qui, au contact de la lumière, fige l’image pour toujours. Le rendu presque aqueux de ces trente photographies sur plaque d’aluminium, crée des images fantasmagoriques d’un regard perdu dans les saisons de l’esprit. Les détails de l’architecture de l’Alhambra – organisée selon des principes mathématiques stricts – sortent de la lumière crépusculaire comme des épiphanies.

Sergio Vega se lance donc dans l’aventure extrême de montrer aux voyants une vision d’aveugle, à travers des médiums artistiques éminemment visuels. Mais c'est seulement grâce à la parole, aux écrits et aux discours que Borges nous a laissé que Vega a pu reconstruire son hypothèse de vision, une vision bercée par la voix de son amour et par les bruits propres à ces lieux magiques. Borges in the Alhambra demande alors au visiteur non seulement de regarder mais aussi d'écouter et, parfois, de fermer les yeux.

 

Horaires : 
Du mardi au samedi, de 10h à 19h
Heures de vernissage : 
De 18h à 20h en présence de l'artiste
Moyens d'accès : 
Metro ligne 8 : Saint-Sébastien Froissart Bus ligne 96: Saint Claude
Dernière mise à jour le 25 oct. 2017

Galerie Karsten Greve

5 rue Debelleyme
75003 Paris 03
France
Téléphone : 01 42 77 19 37
Télécopie : 01 42 77 05 58
Directeur : Karsten Greve