Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Galerie Le Réverbère

Share Share Share Share Share

Serge Clément - Dépaysé, Chuck Samuels- Le Photographe

Photographie - Exposition
22 mai • 31 juillet 2015

Exposition présentée du 22 mai au 31 juillet 2015

Vernissage jeudi 21 mai de 18h à 21h en présence des artistes 

 

 

Pour la troisième fois, nous renouvelons la proposition d’une carte blanche à l’un de nos photographes. Belle preuve de générosité de leur part, occasion stimulante de créer le débat, l’échange entre leurs pratiques, les oeuvres et le public. Serge Clément a choisi d’inviter Chuck Samuels à partager avec lui l’espace de la galerie. Ce sera un dialogue entre Dépaysé de Serge Clément (livre aux éditions Kehrer Verlag en 2014) et Le Photographe (série inédite) de Chuck Samuels.

 

Serge Clément, Dépaysé

Dépaysé est conçu comme une traversée des saisons de la vie qui superpose monde urbain, monde rural, descriptif, introspectif, sociologie et philosophie. Réunissant fiction et fait, mémoire et effacement, et intégrant des références à la littérature et à l’histoire de la photographie, ce projet embrasse 40 ans de photographie, en puisant aussi bien dans ses travaux récents que dans des photographies inédites « retrouvées » dans ses archives. Voyage solitaire au coeur de la solitude urbaine et dans sa périphérie, notamment montréalaise, l’oeuvre de Serge Clément nous engage irrésistiblement dans une relation intime à l’image. L’événement du présent semble toujours renvoyer au souvenir d’un moment fugace chargé d’une émotion aussi intense qu’imprécise. Serge Clément est un maître des jeux de miroirs et des transparences trompeuses, des filtres subtils qui sont faits pour désorienter la perception et faire basculer le spectateur de l’espace réel à l’espace mental. Dépaysé expose les variations de cet espacement visuel et mental qui lie le photographe au monde dont il cadre un fragment d’obscurité pénétré par la lumière. Cet espacement est fait d’intimité, de secret, de silence, de solitude. Il nous confronte à une étrangeté presque surréelle.
Catherine Bédard & Celina Lunsford
Extraits du communiqué de presse du Centre culturel canadien / Paris.

40 ans de photographie, de questionnement plutôt que de réponses
non pas une somme, mais plutôt une révélation d’inédits
sur un mode polyphonique, radiant
dans l’intimité de lieux proches ou lointains, en écho
une traversée des saisons de la vie
avec la conscience des douleurs, des trahisons
un regard sur un pays revendiqué mais jamais assumé
sur une culture en sursis, industrialisée
avec la mémoire des rêves, des illusions
40 ans de quête dans ces territoires de mon quotidien,
soudée à mes racines, car j’appartiens à l’urbain autant qu’aux lacs, au froid et à la solitude
Silences, Brumes et Turbulences
un pays usé avant d’avoir été, essoufflé
gisements ou apaisements, zones socialement perturbées,
forêts intérieures, en requiem...
de plein pied dans l’hiver de la vie
l’inéluctable s’approche, une disparition annoncée
rien d’autre sinon assumer
accepter d’être à jamais... 
Dépaysé
 

Serge Clément

 

Dépaysé une exposition itinérante européenne co-produite par le Fotografie Forum Frankfurt (exposition présentée du du 21 novembre 2015 au 25 janvier 2016.) et le Centre culturel canadien à Paris (exposition présentée du 14 novembre 2014 au 23 janvier 2015, dans le cadre du programme VIP de PARIS PHOTO et le MOIS DE LA PHOTO à Paris)

 

Chuck Samuels, Le Photographe

La photographie est mon médium. C’est aussi mon sujet. Depuis ma première exposition en 1980, j’ai interrogé comment la photographie (et dans une moindre mesure, le cinéma) fonctionne ou ne fonctionne pas. Dans beaucoup de mes projets, j’ai reconstitué des images de l’histoire de la photographie et/ou des scènes de films de l’histoire du cinéma et, je me suis filmé et photographié afin d’examiner ces questions. D’une certaine manière, je m’utilise comme substitut à la photographie; en fait, en focalisant la caméra sur moi-même, je tourne le regard du spectateur sur la nature même de la photographie.

Avec mon plus récent projet, Le Photographe, je me déplace encore plus près de la source de la photographie : le photographe lui-même ou elle-même. En concentrant mon attention sur la manière dont les photographes se sont eux-mêmes représentés, je plonge plus profondément dans l’histoire du médium et, déployant respectueusement mon style irrévérencieux, tente de situer et de questionner ma place au sein de cette histoire. En essayant d’incarner les auto-représentations des différents photographes de l’histoire de la photographie, je m’efforce de devenir la photographie elle-même. Ce faisant, j’invite le spectateur à participer à cette réflexion, à ce questionnement sur les multiples fonctions du médium et de ses archives, et plus spécifiquement sur les nombreux rôles joués par l’autoportrait photographique.
Les photographies s’accompagnent d’une courte vidéo qui s’enfonce plus profondément dans un monde énigmatique et fabulé de la photographie, constitué d’appareils photographiques et de voix de photographes désincarnés et réincarnés. Cette vidéo propose une continuité, mais dans une cacophonie visuelle et audio, entre les faux autoportraits et les véritables voix des photographes, brouillant le réel et le construit.


Chuck Samuels

 

Remerciements au Conseil des arts et des lettres du Québec et au Centre de production Daïmõn pour leur appui à ce projet.

 

 

 

 

 

 

Horaires : 
Ouvert du mercredi au samedi de 14 h à 19 h et sur rendez-vous en dehors de ces horaires.
Heures de vernissage : 
de 18h à 21h en présence des artistes
Moyens d'accès : 
Métro : Croix-Paquet / Station Vélov : Opéra / Parkings : Hôtel de ville et Terreaux
Dernière mise à jour le 06 Mai 2015

Galerie Le Réverbère

38 rue Burdeau
69001 Lyon
France
Téléphone : 04 72 00 06 72
Télécopie : 04 72 00 06 72
Directrice : Catherine Dérioz