Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Artothèque de Vitré

Share Share Share Share Share

Résidence Israël Arino

Photographie - Divers
01 décembre 2007 • 30 avril 2008
Entre décembre 2007 et avril 2008, Israël Arino est en résidence à Vitré pour réaliser une recherche photographique autour des jardins de Vitré. Ce projet est lié aux manifestations organisées pour les Mille ans de la ville. Le photographe présentera la restitution de son travail en janvier 2009 dans la galerie de l’artothèque de Vitré. La thématique des jardins sera développée en avec le service du patrimoine, les archives, les musées de Vitré ainsi qu'avec le service des espaces verts de la ville. En parallèle de cette résidence permettant à Israël Arino d’effectuer une recherche photographique, de rencontrer différents publics, d’inscrire la population dans son processus de création, l’artiste réalisera une classe culturelle autour de la thématique des jardins avec une classe de cycle 3. Présentation de la résidence par l’artiste « Étant donné que le jardin est une forme d’expression qui se retrouve dans toutes les civilisations connues et remonte à leur origine, sa présence doit probablement répondre à certains besoins humains ». John Dixon Hunt, L’art du jardin et son histoire « La résidence me permettra explorer l’espace de création de la photographie lié à la mémoire et à l’histoire d’un endroit : les jardins de Vitré. Le jardin est un territoire bien défini, un domaine réservé et clos, dans lequel on peut évoquer un souvenir, indiquer une destination, privilégier un moment. Le jardin est l’une de ces formes qui transitent à travers l’histoire ; il est un ensemble de caractères gravés pour l’homme avec des matériaux naturels comme la terre, l’eau, la lumière… Le jardin comme la photographie est un art de l’espace et du temps. Par rapport aux jardins, mon travail a une double proposition : cultiver le plaisir des sens et de l’âme et faire vivre la contemplation de ce morceau du paysage. Ici la photographie est un rituel que je pratique à la dérive, en me laissant faire. Là, je commence une recherche d’un discours caché, occulte, latent, encore à dévoiler. Être plongé, « s’abîmer » dans la contemplation est indispensable pour se manifester dans ce postulat, pour trouver un espace de fiction et finalement pour rendre visible l’invisible. » Israël Arino
Dernière mise à jour le 22 sept. 2011

Artothèque de Vitré

Salle du Temple, Place Notre-Dame
35500 Vitré
France
Téléphone : 02 99 75 07 60
Télécopie : 02 99 75 54 26
Directrice : Isabelle Tessier