Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Missions

Rapport d’activité

Share Share Share Share Share

Rapport d'activité 2015

ÉVOLUTION DE L'ÉTABLISSEMENT CNAP
L’année 2015 se distingue par une modification structurelle du Cnap : le décret statutaire du 23 avril 2015 spécifie ses missions et redéfinit ses moyens d’action. De ce nouveau décret découle la réorganisation des commissions consultatives d’acquisitions et de commandes, de soutien à la création, de prêts et dépôts d’œuvres, alors même qu’ont été renouvelés les membres des commissions – en veillant à la diversité des profils en termes de parité et de complémentarité géographique et générationnelle.
_

SOUTIEN À LA CRÉATION
En 2015, les dispositifs de soutien ont été modifiés pour s’adapter aux évolutions du secteur et aux nouveaux statuts de l’établissement. L’accompagnement des projets soutenus s’est intensifié avec la mise en place du programme Suite – conçu avec l’ADAGP –, qui offre une visibilité publique à une sélection de projets. Enfin, le Cnap a engagé un partenariat avec le FIDMarseille où le Prix du Cnap a récompensé un réalisateur pour un premier film à la croisée du documentaire et de la fiction.
_

COLLECTION ET PROJETS
En 2015, 268 œuvres de 102 artistes ont rejoint le Fonds national d’art contemporain géré par le Cnap.
D’importants projets de dépôts d’œuvres ont été menés, comme au Frac Picardie ou au musée des beaux-arts de Tours ; de nombreuses expositions en partenariat ont été réalisées sur le territoire avec les écoles, centres d’art, Frac, musées, et à l’étranger avec le réseau des instituts français. Chaque projet est l’occasion d'engager une collaboration sur le long terme, de renouveler le travail de recherche sur les œuvres, et d’en approfondir la connaissance. Chacun propose un regard singulier sur une collection unique, et offre aux publics différentes clés de lecture sur la scène artistique contemporaine.
Parallèlement à cette mission de diffusion, le Cnap a amorcé un programme ambitieux autour de trois axes : conservation des œuvres, numérisation et accessibilité des œuvres et des données en ligne. Il a poursuivi le travail de récolement sur l’ensemble du territoire. Enfin, il a été à l’initiative d’un projet de recherche sur les œuvres par une implication active dans différents programmes et la mise en place de bourses de recherche curatoriale.
_

DESIGN GRAPHIQUE DU RAPPORT 2015
Le Cnap a choisi Émilie Coquard pour la réalisation de ce rapport. La graphiste a travaillé en collaboration avec Louis Eveillard pour les visualisations de données, Coraline Mas-Prévost et Marine Longeanie pour la mise en page. Le projet se distingue par l’utilisation faite du dessin qui a permis d’introduire de la texture dans les visualisations ; puis celles-ci ont été intégrées dans la grille de composition définie pour le texte et les images. Toutes les visualisations ont été dessinées à l’aide d’une table traçante (un périphérique d’impression informatique pour les impressions graphiques en mode trait). Cet outil, et les contraintes qu’il impose (des lignes fines au feutre, des trames et points plutôt que des aplats), ont orienté les choix graphiques et les formes utilisées pour l’ensemble du document.
Caractères typographiques : Sequence, dessinée par Martin Pasquier, jeune typographe français.

Dernière mise à jour le 17 janv. 2019

Article(s) associé(s)