Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Artothèque d'Angers

Share Share Share Share Share

Pierrick Naud - Julien Perrier

Arts plastiques - Exposition
23 avril • 06 juin 2009

Pierrick Naud et Julien Perrier partagent amitié et attention à la production de l’autre. Pour la première fois, ils composent ensemble une exposition à quatre mains, dans l’espace de l’artothèque et dans deux vitrines extérieures. Ils ont choisi d’en faire un enjeu de leur travail. Habitué à une élaboration lente et sophistiquée d’images aux lignes souples, Pierrick Naud organise ici une procédure de dessin qui mise sur la rapidité et le refus de l’image : un dessin au scotch de réserve qui trace une brutale entaille de blanc dans le noir du fusain. La procédure est simple : le scotch posé sur de grandes feuilles de papier, le fusain est appliqué jusqu’à boucher de noir certaines zones puis verni avant l’enlèvement du scotch et le découpage en petits formats identiques. Ces feuilles de trente par quarante centimètres sont ensuite distribuées sur le mur de façon à provoquer de nouvelles articulations. L’accrochage relance le travail du dessin et la puissance de cette ligne blanche, constamment cassée. La proposition radicale de Naud souligne une gravité déjà présente dans la sculpture de Julien Perrier. Si plusieurs parachutistes pointent dans les vitrines, l’air d’en rire, des profits évoqués par la presse, différentes déclinaisons du même personnage présentent celui-ci dans la galerie comme un double de l’artiste, résolument isolé sur différents socles où il semble demander plus que l’attention du spectateur. La fonte d’aluminium a remplacé le bronze. Poncée par endroits, elle renvoie la lumière comme un grincement abrupt qui contraste avec le noir d’une laque sur un socle, dans une relation similaire à celle du noir et du blanc sur les murs. La sculpture la plus imposante associe le personnage dressé sur le sommet d’une pyramide à quatre reprises en bustes, posées sur des consoles sur chacune des faces de la pyramide. Chaque buste est assorti d’une commande offerte au spectateur pour déclencher un cri ou le claquement d’un tir, dans une métaphore grinçante de l’appropriation du sens de l’œuvre. Entre les deux artistes se construit plus qu’un dialogue : une connivence dramatique comme celle qui s’installe dans l’improvisation réussie entre deux musiciens.

Horaires : 
du mardi au samedi de 14h à 18h et sur rendez-vous en dehors de ces horaires.
Dernière mise à jour le 13 févr. 2018

Artothèque d'Angers

75, rue Bressigny
49100 Angers
France
Téléphone : 02 41 24 14 30
Télécopie : 02 41 24 14 32
Site internet : Artothèque d'Angers
Responsable : Elodie Derval