Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap. Consulter les archives de l'activité depuis 2007
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
    • Consulter les offres d'emploi et de stages
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art. Dates de dépôts des propositions et des commissions
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791. Base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Cartographie des commandes publiques. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2015
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain et actions de recherche scientifique. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des ACR - Ateliers de création radiophonique, commandées par le Cnap et France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition imprimée et numérique
    • Soutien à la première exposition et à la publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

Galerie Praz-Delavallade

Share Share Share Share Share

Pierre Ardouvin, Hôtel de l'Univers

Arts plastiques - Exposition
13 octobre • 17 novembre 2018

Créateur «généraliste», ce qui suppose une représentation unifiée du savoir, Pierre Ardouvin s’inscrit pleinement au service d’ une œuvre qui se déploie sous les formats de l’installation, du collage, de l’assemblage, de la récupération et du bricolage de génie. Au fil des ans, il a développé une réflexion sur la culture du spectacle, la mémoire des utopies, du devenir des rites du quotidien privilégiant les rapports d’identité et d’affects cristallisés dans les formes vernaculaires.

Par la ré-appropriation d’objets ordinaires qu’il investit, sa recherche artistique interroge les notions d’authenticité et d’illusion sur un mode du recyclage et du ré-assemblage convoquant un imaginaire familier, irrigué par les souvenirs à la fois personnels et collectifs, proche d’une culture populaire et d’une domesticité usitée. Son travail dévoile souvent la violence ou la mélancolie latente qui émane de ces représentations a priori inoffensives. «C’est à travers ces explorations psychiques de l’ordinaire occidental que l’œuvre de Pierre Ardouvin pourrait s’avérer sourdement critique»*.

Pour sa seconde exposition à la galerie Praz-Delavallade Paris, l’artiste s’inspire de ce voyage effectué par Rimbaud au détour des années 1878 au Yemen et en Ethiopie et de son séjour au désormais célébrissime Hôtel de l’Univers à Aden. Il en résulte un télescopage entre Rimbaud et Ardouvin d’une étonnante modernité malgré les décennies qui les séparent, révélant ce sentiment de déshérence et d’abandon propre aux déracinés. Pierre Ardouvin puise son inspiration dans une actualité qu’il façonne grâce à un imaginaire collectif décloisonné, libéré des obédiences de classe, de genre ou d’âge, afin que chacun y trouve un espace d’identification. Alliant culture quotidienne et références littéraires, il extrait des mots, des images et des objets de territoires pluriels.** Pêle-mêle, il accueille des histoires de l’art, des bandes dessinées, des contes, de la poésie, du rock & roll, du cinéma, de l’enfance, du voyage. S’entremêle alors espace publique et espace domestique dont, en bon magicien d’Oz, il orchestre avec bonhomie et bienveillance ces questions d’utopies et d’altérités.

Les œuvres accueillies au sein de l’exposition «Hôtel de l’Univers» sont suspendues dans un espace-temps indéfini. On y croise au détour des propositions de l’artiste les fantômes du facteur Cheval, de Houellebecq, de Ménelik II, Négus d’Ethiopie et de Rimbaud, poète exilé volontaire.

Nonobstant la cruelle réalité du monde, Pierre Ardouvin affiche cette signature intemporelle et personnelle qui a pour effet de panser les plaies de notre quotidienneté ; son baume a pour nom Poésie.

«Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ; mon paletot aussi devenait idéal ; j’allais sous le ciel, Muse ! Et j’étais ton féal ; Oh ! Là Là ! Que d’amours splendides j’ai rêvées !»***

- René-Julien Praz


*. catalogue de l’exposition de Pierre Ardouvin, «Retour d’Abyssinie», texte de Julie Crenn,
Centre d’art Labanque Bethune, Juillet 2018 .
**. extrait du texte de Guillaume Désanges, critique et commissaire d’exposition.
***. extrait du poème de Arthur Rimbaud, «Ma Bohème», 1870.


Pierre Ardouvin est né en 1955 à Crest, France. Il vit et travaille à Paris.  Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à l’étranger : Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (2005, 2010), Fondation Jumex, Mexico (2008) ou encore au NMCA, Seoul (2011). En 2016, le MAC VAL lui consacre une exposition monographique intitulée «Tout est affaire de décor». Depuis Septembre 2018, une série d’œuvres inédites sont présentées à TOPAZ Arts, New York. Aujourd’hui, le travail de Pierre Ardouvin est inclus dans de nombreuses collections publiques et privées internationales.





#PierreArdouvin
#PrazDelavallade

Instagram: @prazdelavallade
Facebook: /prazdelavallade

Horaires : 
La galerie est ouverte du mardi au samedi de 11h à 19h.
Heures de vernissage : 
17h - 20h
Dernière mise à jour le 08 oct. 2018

Galerie Praz-Delavallade

5 rue des Haudriettes
75003 Paris 03
France
Téléphone : 01 45 86 20 00
Directeur : Delavallade Bruno