Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Orange rouge

Share Share Share Share Share

Perplexe - Le cahier

Arts plastiques - Parution
01 février 2012

Perplexe est un projet éditorial qui s’inscrit dans la continuité des recherches de l'Orange Rouge. Depuis six ans, l’association lance un défi à des artistes : produire une œuvre collectivement avec des adolescents en situation de handicap et en difficulté scolaire en collège (dans le cadre des dispositifs Ulis et Segpa). Double ou triple gageure pour ces artistes que de présenter leur univers, de créer au sein d’un groupe en l’intégrant au processus et de, finalement, s’interroger sur la singularité de leur propre travail.

 A la fois chantier de fouilles et de constructions, l’Orange rouge offre un terrain d‘expérimentation. Tous ses acteurs, qu’ils soient artistes, élèves, enseignants ou commissaires ont une incidence sur le projet de l’association et contribuent à le redéfinir perpétuellement. Au fil des ans, des problématiques et des pistes de travail excédant le cadre des créations artistiques sollicitées ont émergé de leurs expériences individuelles et collectives. La nécessité de la constitution d’un lieu d’exploration de ces questionnements et hypothèses s’est alors progressivement imposée. C’est le rôle de cette publication qui n’entend pas illustrer[1] des projets menés par l’Orange Rouge, mais s’en veut plutôt une prolongation ou une extension.

Il nous est apparu essentiel d’offrir un ancrage théorique à notre initiative. Nous avons donc proposé à Simone Frangi d’écrire un manifeste, parce que nous partageons avec lui une prise de position pour l’infinie richesse du corps pathologique, qui n’est pas encore, selon lui, suffisamment intégré dans la pensée philosophique des corps et de la perception. Nous déplorions par ailleurs la perte d’une masse de documents, textes, dessins, ébauches, pistes de réflexion, qui surgissaient au cours de projets et demeuraient inexploités, comme un territoire laissé en friche. Au travers de cette entreprise, nous souhaiterions en communiquer la richesse.

Nous avons donc demandé à l’artiste Jean-Paul Thibeau et au commissaire Alain Goulesque de partager avec nous la carte des Protocoles Méta qu’ils ont retravaillée et dans laquelle ils ont trouvé, d’ailleurs, le «caillou de la perplexité». Leur «méta-carte» laisse entrevoir, justement, les différentes modulations des territoires à inventer ensemble. C’est dans l’exploration, et sur des chemins où elle est questionnée, parfois malmenée, mais dont elle revient invariablement enrichie, que l’Orange rouge tente d’emmener la création artistique.

Nous avons voulu une publication au contenu divers, dont l’hétérogénéité est pour nous un véritable moteur créatif. Ici, le dessin percutant et précis d’Erwann Terrier nous incite, à travers le langage de la bande dessinée et dans la tradition de la caricature, à porter un regard extérieur sur notre propre contexte. Ailleurs, Anne-Laure Sacriste, Valérie du Chéné et Benjamin Hochart ont été invités à présenter un autre côté de leur expérience avec l’Orange Rouge. Maxime Thieffine propose une œuvre, pourvu que le lecteur suive ses instructions d’accrochage et la fasse ainsi pleinement exister. Elle comporte également une prise de parole de la première curatrice invitée, Cécile Bourne-Farrell.

Il faut peut-être aussi évoquer son titre, qui s’est naturellement imposé alors que nous avancions dans le projet de cette publication et que nous nous confrontions à des regards lucides et originaux. Car il y a d’abord de la perplexité dans la relation entre les artistes, les élèves et les commissaires. Force est de constater que ce sentiment est présent au contact de nouveaux univers artistiques bien plus que nous ne voudrions l’admettre. Cette perplexité, avec les difficultés qu’elle comporte, est pour nous un état positif. Elle marque le temps de la compréhension, de l’assimilation, le temps nécessaire à chacun pour se départir de ses réflexes et aller vers l’autre. Voisine de l’étonnement, elle précède l’ouverture au monde.

Nous espérons ainsi pouvoir développer cette aventure éditoriale chaque année, sous le signe de l’ouverture, du décalage, et surtout, de la perplexité.

Joana Neves et Corinne Digard

 


[1] Pour cela nous renvoyons au site de l’Orange Rouge www.orangerouge.org

Tarifs : 
Gratuit
Mécénat : 
Fondation HSBC pour l'éducation
Dernière mise à jour le 23 juill. 2013

Orange rouge

6 Quai de Seine
93200 Saint-Denis
France
Téléphone : 09 81 84 16 32
Directrice : Corinne Digard