Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Diem perdidi Galerie du Tableau

Share Share Share Share Share

PATRICK MICHAULT

Arts plastiques - Exposition
02 • 14 mai 2016

L’OBSTACLE COMPLÉMENTAIRE

 

L’évidence n’est pas toujours au rendez-vous : la pomme de Newton ou l’œuf de Colomb paraissent aujourd’hui comme des lueurs dans l’obscurantisme. Galilée en énonçant sa théorie pouvait savoir qu’elle serait battue en brèche quelques siècles plus tard tout en lui conservant son pouvoir d’invention.

L’interdit nous est plus familier en ce sens où nous devons tous les jours le contourner. Patrick Michault nous entraîne sur les chemins qu’il a du parcourir dans les deux sens pour être à même de le faire.

Il a déterminé un obstacle horizontal d’abord à notre vue et il sait ainsi nous imposer une image et le sens de cette représentation. Le symbole d’une gaine d’aération, supposée apporter l’élément vital, est ici parsemé de végétaux hostiles faisant partie de notre univers environnemental. Une sorte de maladie qui s’impose ou que nous imposons nous même.

L’évidence, c’est que l’envers existe passé sa profondeur qu’il faut savoir aller chercher dans la troisième dimension. L’obstacle ici devient une aide, une invitation à son contour. Il nous impose aussi l’obligation de se plier devant lui, les épines des végétaux défendant l’accès supérieur.

C’est une façon d’écrire le travail de l’artiste qui doit composer avec l’existence et ses difficultés, sa vie matérielle et sa propre identité. Contourner l’obstacle, ce n’est pas l’ignorer, c’est une façon de le représenter et peut-être un jour de le supprimer.

L’obstacle et l’artiste ont la même manière de se tenir en s’appuyant sur des verticales lointaines que l’on pourrait deviner  pourtant chez nos proches, dans notre métier ou dans des réalités quotidiennes. C’est enfin prendre l’air qui entoure comme une dimension supplémentaire parce que complémentaire.

Passer dessous est alors plus qu’une évidence, c’est une réalité qui mesure nos pas et invite à lever les yeux.

 

Bernard Plasse

 

Horaires : 
Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h. Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h
Heures de vernissage : 
le lundi 02 à partir de 18h 30
Tarifs : 
Gratuit
Partenaires : 
ParisArt
Dernière mise à jour le 11 Mai 2016

Diem perdidi Galerie du Tableau

37 rue Sylvabelle
13006 Marseille
France
Téléphone : 04 91 57 05 34
Télécopie : 09 58 63 05 34
Site internet : Galerie du Tableau
Président : Bernard Plasse