Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap. Consulter les archives de l'activité depuis 2007
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
    • Consulter les offres d'emploi et de stages
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art. Dates de dépôts des propositions et des commissions
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791. Base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Cartographie des commandes publiques. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2015
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain et actions de recherche scientifique. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des ACR - Ateliers de création radiophonique, commandées par le Cnap et France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition, soutien pour la participation à un salon
    • Soutien pour une exposition/publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

Ecole et Espace d 'art contemporain Camille Lambert

Share Share Share Share Share

Onde de submersion

Arts plastiques - Exposition
12 janvier • 23 février 2019

Julia Gault définit son travail comme une recherche sur la précarité de la posture verticale, se tenir soi-même debout ou la possibilité d’intervenir sur les conditions de cette verticalité dans l’espace. Défi de la pesanteur terrestre, à la fois physique et psychologique, cette démarche ne cherche pas tant à construire qu’à s’interroger sur les conditions de réalisation de l’improbable.
La gravité, les caractéristiques internes des matériaux mais aussi des technologies, tout pourrait se résumer dans la beauté et l’éphémère d’un château de carte ou de la tension d’un équilibriste.


La splendeur de l’élévation est son inspiration, en ce que les montagnes elles-mêmes, n’échappant pas à l’érosion, manifestent avec le temps leur propre fragilité. Cette observation qu’elle décline dans ses sculptures de briques, de verre ou d’éléments prélevés dans la nature prend d’ailleurs souvent pour point de départ le paysage et l’environnement naturel, citant parfois l’expérience personnelle d’un éboulement de terrain dans la favela de Rio de Janeiro où elle a vécu.


Le propos même de ses sculptures, vidéos et installations se construit souvent sur ce principe de construction et de fragilité, d’ascendance et de dépense d’énergie et d’opposition des forces. Manifestant le désir de faire l’expérience de ses propres oeuvres, l’artiste se confronte souvent physiquement à ses sculptures, essayant d’aller au bout de ses propres limites et acceptant que leur format soit lié à ses limites corporelles personnelles, construisant une sorte de modulor de l’effort.


Cette façon de repousser ses limites physiques n’est pas éloignée de cette fatigue qui accompagne dans certaines cultures le dépassement d’un état (la danse, le jeûne), destiné à faciliter un accès psychique à d’autres dimensions. C’est précisément ce en quoi le travail de Julia Gault atteint une dimension transcendante et quasi-spirituelle. La tentative d’ascension de ses sculptures et la fragilité qui les affecte, représentent la métaphore sensible d’une élévation spirituelle prisonnière de son incarnation. Sisyphe pourrait être son mentor.


Texte de Matthieu Lelièvre

Complément d'informations : 
— Rencontre avec l'artiste : mardi 15 janvier à 19h — Café-visite : jeudi 24 janvier à 15h — Lamb'ART : samedi 2 février à 10h30, visite et atelier en famille (sur inscription) — Projection conférence : mardi 5 février à 18h30, Face aux forces de la nature, par Caroline Kennerson — Visite avec suivie d'une performance de Pauline Lavogez : samedi 16 février à 15h30, dans le cadre d’un taxi-tram proposé par TRAM – réseau art contemporain Paris / Île-de-France
Horaires : 
Du mardi au samedi de 14h à 18h
Heures de vernissage : 
à partir de 18h
Tarifs : 
Entrée libre
Dernière mise à jour le 19 déc. 2018

Ecole et Espace d 'art contemporain Camille Lambert

35 avenue de la Terrasse
91260 Juvisy-sur-Orge
France
Téléphone : 01 69 57 82 50
Télécopie : 01 69 21 25 11
Site internet : www.portesessonne.fr
Directrice : Morgane PRIGENT