Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791 et base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture et de la Communication.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2012
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des Ateliers radiophoniques, en partenariat avec France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition imprimée et numérique
    • Soutien à la première exposition et à la publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

Musée des Beaux-Arts d'Orléans

Share Share Share Share Share

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans compte parmi les plus riches musées français. Pendant la Révolution française, les œuvres d’art saisies dans les établissements religieux et chez les émigrés sont rassemblées par le mécène et collectionneur Aignan Thomas Desfriches (1715-1800) et par le peintre Jean Bardin (1732-1809), fondateurs de l’école de dessin en 1786, dans un Muséum ouvert au public de 1797 à 1804. Ces collections constituent le fonds initial du nouveau musée municipal, reformé en 1825 par le comte de Bizemont (1752-1837). Au fil du temps, dons, legs, achats et dépôts de l’État ont permis d’enrichir cette grande collection publique, de peintures (2 000), sculptures (700), arts graphiques (10 000 dessins, 50 000 estampes) et objets d’art (1 000). Depuis 1984, un bâtiment moderne, conçu par l’architecte Langlois, près de la cathédrale Sainte-Croix, permet de présenter, sur quatre étages, 700 œuvres. L’art contemporain fait son apparition dans le parcours des collections permanentes et présente des peintres qui ont contribué aux débatsartistiques de l’après-guerre. Organisé thématiquement, l’espace de la représentation figurative met l’accent sur le portrait avec Tamara de Lempicka, Moïse Kisling, Tal Coat. Autour de Choses vues en mai de Jean Hélion, les toiles des artistes de la figuration narrative, Bernard Rancillac, Hervé Télémaque, Henri Cueco, Jacques Monory, Gérard Fromanger sont les témoins d’une certaine peinture d’histoire dans les années 1964-1977. Des salles sont spécialement consacrées au sculpteur d’avant-garde Henri Gaudier-Brzeska, né à proximité d’Orléans, à Max Jacob, qui a vécu longtemps à Saint-Benoît-sur-Loire et du peintre orléanais Roger Toulouse . L’art abstrait est représenté avec des œuvres d’Olivier Debré, Alfred Manessier, Camille Bryen, Simon Hantaï, Zao Wou-Ki, Georges Mathieu, Jean-Pierre Pincemin et Christian Bonnefoi. Outre des présentations temporaires, les collections offrent un vaste panorama de la création artistique en Europe du XVe au XIXe siècle.

Type de structure : 
Musée (autre)
Discipline : 
Arts plastiques
Dernière mise à jour le 02 nov. 2015

Musée des Beaux-Arts d'Orléans

1 rue Fernand Rabier
45000 Orléans
France
Téléphone : 02 38 79 21 59
Télécopie : 02 38 79 20 08
Directrice des musées d'Orléans : Olivia VOISIN
Conservateur adjoint : Bénédicte DE DONKER