Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Kadist

Share Share Share Share Share

Moving Stones

Arts plastiques - Exposition
29 septembre • 16 décembre 2018

L’exposition collective Moving Stones appréhende le corps comme espace d’engagement afin d’interroger notre passé collectif incarné par les monuments publics. Malgré leurs différences, les monuments publics et les corps humains partagent des similitudes intrinsèques. De plus, la surface d’un bâtiment se trouve régulièrement décrite comme sa « peau » par les architectes contemporain.e.s puisque, à l’instar de l’organe le plus grand du corps humain, la peau d’un monument le protège des agressions extérieures, mais laisse néanmoins des cicatrices et autres marques permanentes qui viennent altérer son apparence.

De nombreux monuments à travers le monde font actuellement l’objet de débats complexes ou se trouvent même condamnés pour leur message discriminant que ce soit sur le plan religieux, racial ou historique, à l’image des effigies liées aux périodes coloniales et esclavagistes en France, au Portugal, en Afrique du Sud, en Ukraine et aux États-Unis.

Pourtant, plutôt que d’aborder directement des événements historiques en particulier, les oeuvres de Martha Araújo, Milena Bonilla, AngelicaMesiti, Shitamichi Motoyuki et Emilija Škarnulytė explorent notre relationquotidienne avec ces vestiges du passé qui semblent immuables, et par extension, avec l’Histoire. En considérant l’importance des expériences tactiles et physiques de l’histoire, les oeuvres ainsi que l’exposition elle- même étendent le savoir culturel au-delà des manifestations visuelles.

Horaires : 
du Jeudi au Dimanche de 14h à 19h ou sur rendez-vous
Heures de vernissage : 
18h - 21h
Moyens d'accès : 
stations de métro : Abbesses (12), Anvers (2)
Dernière mise à jour le 20 sept. 2018

Kadist

21 rue des Trois Frères
75018 Paris 18
France
Téléphone : 01 42 51 83 49
Site internet : http://www.kadist.org
Directrice : Emilie Villez
Communication et collections : Léna Monnier
Production et médiation : Sophie Potelon