Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Mathieu SCHMITT

Share Share Share Share Share

Biographie

Né en 1981
Vit et travaille à Nice
Représenté par la Galerie Catherine Issert

Le travail de Mathieu Schmitt n'est pas là où on pense le trouver de prime abord. Derrière ses formes qui puisent souvent dans une histoire récente de l'abstraction internationale son œuvre joue de contrepieds. Ainsi, quand il réinterprète le fauteuil Le Corbusier, il l'imagine construit à partir de caisses de transport de tableaux. Ces derniers, une fois sortis de leurs emballages et accrochés au mur, complèteront avec brio la panoplie standard du parfait intérieur contemporain.
L'artiste aime décaler le point de vue, il s'active d'ailleurs à se faire déborder par ses œuvres. À cette fin, il met en place des dispositifs permettant à ses sculptures d'acquérir une certaine autonomie. Dès lors, dans sa production, des plantes vertes en pot choisissent elles-même leur niveau de luminosité, elles composent des poèmes ou des tableaux, un monumental Ouija communique avec l'au-delà... Maniant la technique avec humour, l'artiste s'en sert comme d'un vecteur permettant l'interprétation du monde. Dans son œuvre, Mathieu Schmitt met sa maitrise au service de l'incident, de l'accident, il se met ainsi en quête de vivant.

Mathieu Schmitt’s work is not precisely where you think you will find it at first glance.  Behind its forms, which often draw from a recent history of international abstraction, his work plays with opposites.  So when he re-interprets Le Corbusier’s armchair, he imagines it made using crates for transporting pictures.  Once these pictures have been removed from their packaging and affixed to the wall, they will, with panache, complement the standard array of the perfect contemporary interior.  The artist is fond of offsetting the viewpoint and he does his utmost, furthermore, to be surpassed by his works.  To this end, he introduces arrangements enabling his sculptures to acquire a certain autonomy.  Henceforth, in his output, green potted plants themselves choose their level of luminosity, they compose poems and pictures, a monumental Ouija board communicates with the hereafter…  By wittily handling technique, the artist uses it like a vehicle helping us to interpret the world.  In his oeuvre, Mathieu Schmitt puts his mastery at the service of incidents and accidents, and thus sets out in quest of things living.

Source : 
Documents d'artistes Paca - partenariat Cnap/Réseau documents d'artistes
Dernière mise à jour le 15 Mai 2018

Événements

Archives

Voir également

Galerie Catherine Issert

2 route des Serres
06570 Saint-Paul
France
Téléphone : 04 93 32 96 92
Télécopie : 04 93 32 78 13
Site internet : www.galerie-issert.com

thankyouforcoming

19 rue Hôtel des Postes
06300 Nice
France