Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Galerie Dix9

Share Share Share Share Share

LOST HORIZON - Marion Tampon-Lajarriette

Film, vidéo - Exposition
18 mars • 30 avril 2010

Jeune artiste française usant des outils de la culture numérique contemporaine, Marion Tampon-Lajarriette joue avec l’image et ses systèmes de représentation. Son exploration des biais par lesquels l’image transforme notre rapport au réel adopte des modes d’action sans cesse renouvelés.


Puisant dans le répertoire d’images préexistantes, qu’elles soient fixes ou en mouvement, elle procède par déconstruction pour donner forme à d’autres images et ouvrir sur un autre champ de possibles. Ce travail s’inscrit souvent dans la dialectique cinéma/art contemporain, où l’artiste explore les oeuvres marquantes du cinéma moderne - de Hitchcock à Chris Marker en passant par Tarkovsky.

Perçu comme objet spatio-temporel, le film est ainsi déconstruit selon un registre de formes : mouvements de caméra, regard caméra, plan séquence, mise en place du décor, usage d’effets spéciaux… En autonomisant certains de ces éléments, l’artiste s’éloigne de l’emprise scénaristique et nous entraine vers un hors-champ infini de l’image.

Pour son exposition à la Galerie Dix9, Marion Tampon-Lajarriette présente un ensemble inédit de vidéos et de photographies. «Lost horizon» marque une nouvelle étape dans son travail de réactivation d’un imaginaire cinématographique et se place sous le signe du vertige : plongée au coeur de la matière de l’image, chute vertigineuse et perte de repères.

Plaque tournante du dispositif, l’installation vidéo «Stream» s’énonce comme une fontaine de pixels, évoquant le flux continu d’images d’un univers numérique où travaille l’artiste. Procédant par incrustation de nouvelles figures au sein de plans cinématographiques mis en suspens, la vidéo «îles/elles» propose une promenade virtuelle dans des lieux insulaires, lieux où se sont perdus des personnages féminins.

L’artiste poursuit ainsi son exploration des décors fictionnels comme lieux d’errance, les histoires qui y étaient contées ouvrant soudain le champ à mille autres récits en leur sein.

Mises en abîme et déambulations virtuelles sont une nouvelle invite au spectateur à hanter et finalement à se perdre dans les images de son propre espace imaginaire.

 

English version


See More in the press kit : Download

Young French artist using the tools of contemporary digital culture, Marion Tampon-Lajarriette plays with the image and representation systems. Her exploration of means by which the image transforms our relationship to reality adopt modes of action constantly renewed.

Working on pre-existing images, whether still or moving, she proceeds by deconstruction to create other images and open another field of possibilities. This work is often in the dialectical cinema / contemporary art where the artist explores famous movies of modern cinema, from Hitchcock to Chris Marker through Tarkovsky.

Seen as a spatio-temporal object, the film is deconstructed in a register of forms: camera movement, light camera, long shot, setting, use of special effects… Empowering some of these elements, the artist moves away from the right screenplay and leads us to an offscreen image of infinity.

For her exhibition at Galerie Dix9 Marion Tampon-Lajarriette presents a new set of videos and photographs. «Lost Horizon» marks a new stage in her work of reactivation of a fantasy film and is under the sign of vertigo : diving into the heart of the image, vertiginous fall and loss of bearings.

Hub device, the video installation «Stream» reads like a fountain of pixels, referring to streaming images from a digital world where the artist works. Proceeding by inserting new figures in suspended shots, the video « îles/elles » offers a virtual tour of some island sites, places where the female characters from two movies have lost.

The artist thus continues her exploration of fictional scenery as places of wandering, the stories which were recounted suddenly opening the field to a thousand other stories within them.

Put into abyss and virtual wanderings invite the viewer to haunt and eventually lose himself in the images of his own imaginative space.

Dernière mise à jour le 18 oct. 2012

Galerie Dix9

19 rue des Filles du calvaire
75000 Paris 03
France
Téléphone : 01 42 78 91 77
Télécopie : 01 42 78 91 77
Directrice : Hélène Lacharmoise