Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap. Consulter les archives de l'activité depuis 2007
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791. Base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Cartographie des commandes publiques. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2015
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain et actions de recherche scientifique. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des ACR - Ateliers de création radiophonique, commandées par le Cnap et France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition imprimée et numérique
    • Soutien à la première exposition et à la publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

Maison d'Art Bernard Anthonioz

Share Share Share Share Share

L'économie du vivant

Programmation Satellite du Jeu de Paume

Arts plastiques - Exposition
30 novembre 2017 • 04 février 2018

Commissaire Osei Bonsu

 

Dernier volet de la 10e édition de la programmation Satellite, l’exposition présentée à la MABA, L’Économie du vivant rassemble les quatre artistes invités au long de ce cycle ‒ Ali Cherri, Steffani Jemison, Jumana Manna et Oscar Murillo ‒ et s’articule autour des oeuvres qu’ils ont créées à cette occasion.

Tel un récit en quatre parties, L’Économie du vivant puise dans les arts visuels, l’archéologie, la musique et la littérature pour dresser une carte alternative des migrations modernes. Le propos en est de considérer la constante mobilité des corps, des plantes, des animaux, des oeuvres d’art, ainsi que d’un certain nombre d’autres produits culturels.

Comprendre l’état du progrès humain au XXIe siècle consiste à consigner l’expérience vécue. Observant le monde à travers la lentille du présent, les artistes choisis construisent leur propre subjectivité en considérant les rapports qui se nouent entre la mémoire et la fiction, les communautés et les civilisations, les vivants et les morts. Chacun de ces projets révèle ainsi une dimension du propos curatorial de l’exposition, qui envisage les activités interconnectées liant les systèmes, structures et processus faisant partie intégrante de la vie contemporaine. S’il arrive que l’on retrouve dans notre réalité quotidienne les traces de ces événements, dont l’histoire peut être parfaitement conservée, les micro-récits livrés par nos existences individuelles ou nos souvenirs personnels, ainsi que d’autres effacements, peuvent passer entièrement inaperçus.

L’Économie du vivant fait référence à une reconfiguration du temps historique offrant une visibilité aux fantômes de la civilisation.

Basé à Londres, Osei Bonsu est commissaire d'exposition et auteur. Il a participé à de nombreux catalogues et expositions, dont la 56e édition de la  Biennale de Venise et  Arts and Food, l’exposition de la  Triennale de Milan. Il a développé plusieurs projets artistiques internationaux dont  Pangea II: New Art from Africa and Latin America (Saatchi Gallery, 2015) et la  1-54 Art Fair (2013-2014). Il est également consultant pour des organisations artistiques privées ou associatives et contribue à des publications, comme  New African, NKA: Journal of Contemporary African Art, Mousse Magazine ou  Art Review.

Horaires : 
Ouvert au public, les jours de semaine de 13h à 18h, les samedis et dimanches de 12h à 18h
Heures de vernissage : 
de 18h à 21h30
Moyens d'accès : 
RER A : Nogent-sur-Marne puis bus 114 ou 210, arrêt Sous-préfecture RER E : Nogent-Le Perreux puis direction Tribunal d’instance Métro ligne 1 : Château de Vincennes puis bus 114 ou 210, arrêt Sous-préfecture
Dernière mise à jour le 13 nov. 2017

Maison d'Art Bernard Anthonioz

16 rue Charles VII
94130 Nogent-sur-Marne
France
Téléphone : 01 48 71 90 07
Site internet : http://maba.fnagp.fr
Directrice : Laurence Maynier
Directrice adjointe : Caroline COURNEDE