Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Missions

Valoriser le patrimoine artistique de l’État

Share Share Share Share Share

Le récolement

En 1997, l’État a décidé d’entreprendre, sous l’égide de la commission de récolement des dépôts d’œuvres d’art (CRDOA), le récolement des œuvres appartenant aux collections du ministère de la Culture mises en dépôt. Le mot « récolement » vient du latin recolere, « passer en revue », et décrit une mission importante pour tout responsable de collection : pointer et vérifier les œuvres à partir d’un inventaire.

Une grande majorité des œuvres est à ce jour récolée ; la tâche est d’autant plus complexe que la tenue d’un cahier d’inventaire n’a été instaurée qu’à partir de 1860. Une équipe de conservateurs et de chargés de documentation mène, notamment aux Archives nationales, les recherches indispensables à la reconstitution de l’inventaire du fonds historique (près de 13 000 œuvres acquises depuis la naissance de la collection ont ainsi été inventoriées rétrospectivement, à partir de 1996). Cette même équipe assure le récolement des œuvres sur place dans toutes les administrations centrales et dans les villes possédant un musée. Pour les dépôts effectués dans les petites communes, ce sont les conservateurs des antiquités et objets d’art en région (CAOA) qui effectuent ce contrôle.

Enfin, la mission de récolement poursuit le travail de fond et de terrain qui permet,  chaque année, de reconstituer les inventaires tout en engageant des recherches sur les œuvres et les artistes de la collection. Ce travail, effectué par l’établissement, participe aussi de la mise en œuvre d’une politique de dépôt dynamique.

Dernière mise à jour le 11 févr. 2019