Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap. Consulter les archives de l'activité depuis 2007
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791. Base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Cartographie des commandes publiques. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2015
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain et actions de recherche scientifique. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des Ateliers radiophoniques, en partenariat avec France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition imprimée et numérique
    • Soutien à la première exposition et à la publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

Centre d'art contemporain / Passages

Share Share Share Share Share

Laurent Sfar

Arts plastiques - Exposition
22 mai • 17 juillet 2015

 

Ex-libris

   Bibliothèque grise

avec Jérôme Dupeyrat

 

 

Cette exposition met en relation la collection des Ex-libris réalisés par l'artiste Laurent Sfar et l'amorce d'un projet de recherche sur le dispositif de la bibliothèque, mené conjointement avec l'historien de l'art Jérôme Dupeyrat à travers une série d'expositions dont celle-ci a fonction de prologue.

 

Ex-libris

 

Les ouvrages de la série Ex-libris sont des extensions spatiales de textes littéraires écrits entre autres par Louis Calaferte, Xavier de Maistre, Charles Nodier et George Perec. L'ensemble de ces textes induit un rapport à l'espace, que ce soit du point de vue narratif dans le récit de Xavier de Maistre, par la composition typographique pour le Moi-Même de Charles Nodier, ou de façon plus transversale dans La disparition de George Perec.

Quelque soit la réédition qu'en propose Laurent Sfar, ces écrits restent lisibles dans leur globalité tout en s'offrant à une lecture sculpturale souvent induite par la structure initiale de l'ouvrage.

Pour cette exposition, la présentation des livres est articulée autour d'une cimaise traversante qui réagence la circulation du public à l'intérieur du centre d'art. Ce réagencement de l'espace fait écho  à la redistribution du contenu et du sens de lecture d'un nouvel ouvrage de la série Ex-libris, ici placé sous la cimaise.

 

La bibliothèque grise

Prologue : Book people*

 

En résonance avec la dimension textuelle et littéraire du travail de Laurent Sfar, cette cimaise accueille aussi, grâce à deux parois pivotantes, les exemplaires d'un livre produit à l'occasion de cette exposition. Celui-ci constitue le premier état d'un projet de recherche consacré à la bibliothèque comme espace et comme moyen d'émancipation, et par extension à la dimension politique et sociale qui est induite par la circulation des livres et par leur appropriation.

L'intitulé de ce projet, La bibliothèque grise, fait référence à la fois à une notion typographique (le gris typographique est l'impression produite sur l'œil par la vision générale d'un texte), à la remise en cause du manichéisme que suppose l'expression « zone grise » ou encore, de façon oblique, à l'idée de dérégulation voire de dysfonctionnement que cette même expression induit dans le langage judiciaire et en géopolitique.

Ce dernier point n'est pas sans lien avec les démêlés que la « bibliothèque bleue », fondée à Troyes, eut avec le pouvoir royal. Du XVIIe au XIXe siècle, le colportage attira à divers degrés la suspicion des pouvoirs politiques, méfiants envers la libre circulation des idées et des colporteurs, dont les faits et gestes étaient difficilement contrôlables. L'itinérance, le pouvoir émancipateur des livres, l'inscription de la pensée dans les conditions spatiales de son émergence et de sa diffusion, sont justement quelques motifs mis en relation par le livre édité pour cette exposition et composé d'extraits de textes. Cette anthologie prend place de façon interstitielle au sein d'un autre ouvrage, foyer de cette collecte, et lui-même objet d'un travail de réédition par différentes opérations : oblitération, remontage, etc.

Le dispositif pivotant qui accueille les exemplaires du livre a été conçu en écho aux nombreuses pirouettes juridiques et conceptuelles qui forgent l'histoire de la « bibliothèque bleue ». Sa faible épaisseur matérialise par ailleurs le caractère embryonnaire de cette investigation.

Entre dissimulation et dissémination, chacun des livres y est à la disposition des visiteurs, d'une part pour une lecture dans le contexte de l'exposition, d'autre part en échange de livres provenant de leurs propres bibliothèques. Cet ensemble de livres, d'abord micro-librairie régie par le principe du don/contre-don, se transformera ainsi au cours de l'exposition en une bibliothèque témoin d'un certain nombre de transactions à la fois physiques et intellectuelles avec ses lecteurs.

 

 

* L'expression « book people » a été proposée au cours d'une conversation par Alexis Chrun, collaborateur à ce projet.

Heures de vernissage : 
à partir de 18h30
Dernière mise à jour le 17 avr. 2015

Centre d'art contemporain / Passages

9 rue Jeanne d'Arc
10000 Troyes
France
Téléphone : 03 25 73 28 27
Directeur : Eric Fournel