Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Fondation François Schneider

Share Share Share Share Share

L'Atlas des Nuages

Arts plastiques - Exposition
23 juin • 30 septembre 2018

L’exposition estivale proposée par la Fondation François Schneider en 2018 est consacrée aux nuages.

 

Publié en 1896, l’Atlas international des nuages, compilé grâce aux recherches et classifications de chercheurs comme Jean-Baptiste Lamarck, Luke Howard ou Ralph Abercrombie, est le premier ouvrage qui propose une nomenclature des nuages, notamment en latin, permettant aux météorologues européens de travailler tous ensemble. Cumulus, Stratus, Nimbus… deviennent ainsi les différents genres de nuages et témoignent de l’avènement et de la reconnaissance de la météorologie au 19ème siècle. Depuis l’antiquité, le thème du nuage est déjà prégnant dans l’iconographie et constitue un motif d’inspiration très important traversant les siècles, notamment à travers la peinture et la photographie.

 

Symbolique, poétique, menaçant, divin… le nuage est au cœur des représentations artistiques. Au 21ème siècle, il continue d’enthousiasmer de nombreux plasticiens et s’ajoute des problématiques environnementales et politiques.

 

L’exposition l’Atlas des Nuages se veut une approche à la fois ludique et sensorielle, éveillant la curiosité d’un public large tout en cheminant dans une promenade géographique, sociologique et philosophique.

 

Plus de quinze artistes internationaux sont présentés dans le projet, exposant photographies, daguerréotypes, néons, installations d’ampoules, vidéos, sculptures de tissu, dessins etc…

 

L’exposition estivale proposée par la Fondation François Schneider en 2018 est consacrée aux nuages.

 

Publié en 1896, l’Atlas international des nuages, compilé grâce aux recherches et classifications de chercheurs comme Jean-Baptiste Lamarck, Luke Howard ou Ralph Abercrombie, est le premier ouvrage qui propose une nomenclature des nuages, notamment en latin, permettant aux météorologues européens de travailler tous ensemble. Cumulus, Stratus, Nimbus… deviennent ainsi les différents genres de nuages et témoignent de l’avènement et de la reconnaissance de la météorologie au 19ème siècle. Depuis l’antiquité, le thème du nuage est déjà prégnant dans l’iconographie et constitue un motif d’inspiration très important traversant les siècles, notamment à travers la peinture et la photographie.

 

Symbolique, poétique, menaçant, divin… le nuage est au cœur des représentations artistiques. Au 21ème siècle, il continue d’enthousiasmer de nombreux plasticiens et s’ajoute des problématiques environnementales et politiques.

 

L’exposition l’Atlas des Nuages se veut une approche à la fois ludique et sensorielle, éveillant la curiosité d’un public large tout en cheminant dans une promenade géographique, sociologique et philosophique.

 

Plus de quinze artistes internationaux sont présentés dans le projet, exposant photographies, daguerréotypes, néons, installations d’ampoules, vidéos, sculptures de tissu, dessins etc…

 

Les drapeaux de nuages d’Anne Immelé interrogent les frontières tout comme les nuages-tampons de Marco Godinho questionnent les politiques migratoires et les flux humains de cette dernière décennie. Le nuage composé de 6000 ampoules créé par le collectif des canadiens Caitlind Brown & Wayne Garrett invite les visiteurs à jouer avec cet arbre de lumière. Pollution, fumée se retrouvent dans les travaux de Christophe Urbain quand Hoang Duong Cam dénonce les systèmes des mégapoles asiatiques. Berndnaut Smilde recompose des nuages éphémères. Tandis qu’Emilie Faïf fait battre leurs cœurs, Marion Baruch les transperce. Shilpa Gupta les emprisonne ou parle au ciel. Julie Guillem et Jean Gabriel Lopez recréent leur propre atlas des nuages avec des procédés anciens. 

 

Liste des artistes : Marion Baruch, Hicham Berrada, Olaf Brzeski, Caitlind Brown & Wayne Garrett, Rhona Byrne, Hoang Duong Cam, Julien Discrit, Arpaïs du Bois, Latifa Echakhch, Emilie Faïf, Marco Godinho, Julie Guillem, Shilpa Gupta, Anne Immelé, Hao Jinfang & Wang Lijie, Feng Li, Jean-Gabriel Lopez, Johan Parent, Berndnaut Smilde, Christophe Urbain, Bruno v. Roels, Sophie Zénon.

Horaires : 
Le centre d’art contemporain est ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 18h
Heures de vernissage : 
18h
Tarifs : 
Normal 5€ Réduit 3€ : (Carte Cezam, carte d’adhérent la Maison des Artistes, demandeurs d’emploi, enfants de 12 à 18 ans, enseignants, étudiants, groupe à partir de 10 personnes, public handicapé et seniors (+ 65 ans) Gratuité : Carte ICOM, enfants de moins de 12 ans, Museums-PASS-Musées et PASS WATT (pour les habitants de Wattwiller)
Moyens d'accès : 
Depuis Paris : Train direct entre Paris Gare de Lyon et Gare de Mulhouse Train direct entre Paris Gare de l’Est et Gare de Colmar Gare de Colmar et Mulhouse à 30 min de la Fondation en voiture Aéroport international de Bâle/Mulhouse à 45 min de la Fondation en voiture
Dernière mise à jour le 23 Mai 2018

Fondation François Schneider

27 rue de la Première armée
68700 Wattwiller
France
Téléphone : 03 89 82 10 10
Directrice : Marie Terrieux
Téléphone : 03 89 82 10 10
Accès mobilité réduite