Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap. Consulter les archives de l'activité depuis 2007
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
    • Consulter les offres d'emploi et de stages
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791. Base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Cartographie des commandes publiques. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2015
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain et actions de recherche scientifique. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des ACR - Ateliers de création radiophonique, commandées par le Cnap et France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition imprimée et numérique
    • Soutien à la première exposition et à la publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

Maison populaire

Share Share Share Share Share

Lancement des résidences

Neïl Beloufa et Stéphanie Vidal

Arts plastiques - Conférence
19 janvier 2018

Artiste invité par Stéphanie Vidal, commissaire en résidence dans le cadre de l’exposition du centre d’art « En fuyant, ils cherchent une arme ».

La ville de Montreuil accueille sur son territoire de nombreux artistes dont Neïl Beloufa, qui sera en résidence à la Maison Populaire en 2018. Le succès qu’il connaît actuellement l’a mis au mis au cœur des enjeux questionnés par le cycle d’expositions déployé au long de l’année dans le Centre d’Art à savoir : comment résister quand le monde nous absorbe même lorsque l’on déborde ?

À travers sa pratique plastique et cinématographique, Neïl Beloufa met en scène les excès et les paradoxes d’un modèle sociétal majoritaire et globalisé, source de dissonances cognitives pour ceux qui y sont assujettis. Réponses au système, ses œuvres férocement drôles et désinvoltes sont elles-mêmes systémiques ; mêlant généralement installation et vidéo, elles sont l’aboutissement d’une méthode rigoureusement appliquée jusqu’à l’épuisement du sens. L’artiste pose le cadre pour que soit jouée la grande farce à laquelle on participe. Son singulier théâtre déployant une esthétique du rebut génère l’inconfort ; il fait apparaître les masques, qu’ils soient postures attendues ou expressions vides comme "développement durable". En invitant autrui à contribuer à ses oeuvres, l’artiste, en pleine lumière, s’efface sous les récits construits par d’autres et nous invite à nous demander qui se joue de qui, et qui est pris, sans forcément s’en rendre compte, dans le rêve d’un autre.

Dans le cadre de la résidence curatoriale de Stéphanie Vidal à la Maison Populaire, le travail de Neïl Beloufa sera présenté dans les trois expositions prévues pour l’année 2018 ; et ce à travers la monstration de deux œuvres existantes et d’une création. Les œuvres choisies pour les deux premiers volets, en plus de la façon dont elles renseignent les thématiques explorées, ont vocation d’amener les publics à découvrir des formes récurrentes dans le travail de l’artiste, telles que la captation des corps et la production de récit, l’installation tangible et la réalisation de films. Cette recherche de connivence avec les publics est importante car l’œuvre en devenir, présentée en Septembre 2018 lors du dernier volet, tend vers la réalisation d’un projet en complicité avec des habitants de Montreuil.

« Ce qui m’intéresse dans cette collaboration avec la Maison Populaire, c’est qu’elle prend à rebours les logiques dans lesquelles les pratiques contemporaines s’inscrivent. Nous sommes voisins. Mon atelier est à Montreuil. Pour une fois, au lieu de participer à une globalisation des productions artistiques, à une exportation d’un art lié à son identité ou à la promotion d’un exotisme quelconque dans les centres culturels mondiaux, ce projet propose un circuit court et local ; je ne sais pas si j’y adhère mais c’est super d’essayer. Il s’agira donc de produire à partir d’ici, avec des intervenants du territoire et de le montrer au même endroit. C’est une proposition forcément plus risquée, car elle n’est protégée ni par le temps ni par la distance, et, elle est politiquement particulière car elle fait écho à des problématiques de société plus qu’actuelles. Le jeu sera d’autant plus intéressant que l’imagerie d’une ville de la petite couronne se réfère soit à son histoire, soit se déploie en opposition à celle de la capitale qu’elle entoure. En pleine construction d’un Grand Paris, il est amusant de tenter de penser Montreuil en ville autonome et d’en produire les images, comme si leur existence pouvait offrir à la ville un potentiel d’autonomie. » Neïl Beloufa

Horaires : 
19h
Dernière mise à jour le 14 déc. 2017

La Maison populaire

9 bis rue Dombasle
93100 Montreuil
France
Téléphone : 01 42 87 08 68
Télécopie : 01 42 87 64 66
Site internet : http://www.maisonpop.fr
Directrice : Annie Agopian
Coordinateur du Centre d'art : Floriane Benjamin
Présidente : Rose-Marie FORCINAL