Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Missions

Soutenir l’art contemporain

Share Share Share Share Share

L'acquisition et la commande d'œuvres à des artistes vivants

Le Centre national des arts plastiques enregistre les scènes de l’art contemporain et les restitue dans toute sa diversité technique (les différents médiums), générationnelle et géographique (nationale et internationale).

L’une des missions essentielles du Cnap consiste à enrichir et à gérer, pour le compte de l’État, le Fonds national d’art contemporain. À ce titre, les acquisitions et les commandes ont pour objectif de soutenir la création actuelle et d’enrichir le patrimoine français. Elles correspondent aussi à la mission définie par le décret fondateur de 1959 du ministère des Affaires culturelles : favoriser l’accès des œuvres au plus grand nombre.

Les œuvres sont acquises ou commandées pour former une collection constitutive d’un fonds représentatif de la création dans toute sa diversité.
Elles peuvent être prêtées lors d’expositions temporaires ou déposées auprès d’organismes les plus divers, donnant ainsi une grande visibilité à la création contemporaine.

Si plus de 112 000 œuvres ont été portées à son inventaire depuis la création de la collection, 10 000 œuvres ont rejoint les collections des musées, notamment celles déposées avant 1910, confiées aux musées des collectivités territoriales dépositaires.
La politique d’acquisition dans les domaines des arts plastiques, de la photographie, des arts décoratifs et du design s’est fortement intensifiée depuis le début des années 1980, avec, en 1981, l’institution de commissions nationales consultatives spécifiques.
Depuis cette date, plus de 43 000 œuvres ont été acquises, et plusieurs centaines sont achetées chaque année, auprès d’artistes en activité et de galeries. 21 700 œuvres ont été achetées, 2 700 cédées à l’État par donation, don, legs ou dation, et 18 800 œuvres ou études ont fait l’objet de commandes, dont de nombreux multiples.

 

L’ENRICHISSEMENT DU FONDS

Les acquisitions et les commandes

Le dispositif d’acquisition et de commande repose sur une commission constituée de 3 collèges distincts, ayant compétence dans les secteurs des arts plastiques, pour le premier, des arts décoratifs, du design et des métiers d’art pour le deuxième et, pour le troisième, de la photographie et des images. Travaillées par des problématiques de plus en plus convergentes depuis les années 1990, les œuvres photographiques et sur support film, vidéo ou multimédia sont aujourd’hui régies par un seul et même collège au sein de la commission d’acquisitions et de commandes. Les commissions sont toujours précédées de la réunion d’un conseil de prospection et de suivi des acquisitions et des commandes (CPSA). Son rôle est d’évaluer en amont les propositions d’acquisition et les opportunités d’œuvres à commander.

Deux grandes orientations guident la politique d’acquisition et de commande :

–  Soutenir la jeune création, en repérant des artistes prometteurs, et faire écho à l’actualité de la scène artistique en France pour constituer le patrimoine de demain. L’attention portée aux artistes émergents a permis, par le passé, d’acquérir très tôt des œuvres ayant aujourd’hui une réputation internationale.Chaque année, une centaine d’artistes bénéficient pour la première fois d’une acquisition, soit 1 artiste sur 2 bénéficiant d’un achat par le Cnap.

–  Renforcer les ensembles d’artistes et créateurs confirmés par l’acquisition d’œuvres récentes, afin de mettre en évidence l’évolution de leur parcours, ou celui d’un mouvement artistique pour un domaine ou une thématique donnés.
Avec un champ d’action élargi et un esprit d’expérimentation, la commande permet au Cnap l’acquisition d’œuvres originales issues de domaines artistiques et culturels les plus variés – notamment arts plastiques, photographie, design graphique, design, multimédia et audiovisuel – qui élargissent le champ de la commande au domaine de la création éphémère et immatérielle. Le son en est un exemple, comme en témoignent les « Ateliers de création radiophonique » réalisés en partenariat avec France Culture, ou encore la performance, qui constitue un champ d’expression à part entière.

La commande est un puissant levier pour l’expression d’idées et d’expériences, offrant aux artistes l’opportunité de renouveler leur démarche et leur réflexion, et de réaliser des projets novateurs. Cette procédure, axée sur la création artistique contemporaine, prend tout son sens lorsqu’elle s’accompagne d’un objectif affirmé de démocratisation culturelle. Les études et maquettes des projets de commandes portés ou accompagnés par l’État forment aujourd’hui un ensemble considérable au sein de la collection.

Les donations

Les donations contribuent aussi de manière significative à l’enrichissement de la collection. Plus de 2 700 œuvres ont été inscrites sur l’inventaire depuis les années 1980. Le Cnap reçoit régulièrement des donations d’envergure. En 1997, il a accueilli une importante donation, constituée de 621 œuvres, de la part de Sybil Albers-Barrier et Gottfried Honegger, à la condition qu’elles soient montrées au public au sein de l’Espace de l’art concret, à Mouans-Sartoux. Il a également reçu la donation faite à l’État en 2012, par Yvon Lambert, de 556 œuvres de sa collection personnelle : un ensemble remarquable qui rend compte notamment de la scène artistique américaine, mais aussi française, des années 1960 à aujourd’hui. Parmi les donations récentes, on peut aussi citer celles d’Étienne Robial pour l’identité visuelle de Canal+, de Yona Friedman pour les décors de son appartement parisien ou encore de Dove Allouche, en 2016.

Dernière mise à jour le 07 févr. 2019