Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap. Consulter les archives de l'activité depuis 2007
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
    • Consulter les offres d'emploi et de stages
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art. Dates de dépôts des propositions et des commissions
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791. Base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Cartographie des commandes publiques. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2015
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain et actions de recherche scientifique. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des ACR - Ateliers de création radiophonique, commandées par le Cnap et France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition imprimée et numérique
    • Soutien pour une exposition/publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

Iconoscope

Share Share Share Share Share

Là où je peux être somnambule sans erreur

Arts plastiques
19 mai • 13 juillet 2018

Johan Larnouhet compose et peint des espaces — espaces construits et espaces architecturés, espaces bien souvent plus ouverts que totalement clos, espaces paradoxalement occupés mais inhabités et peut-être même inhabitables. La pratique picturale qu’il développe fait en effet apparaître des images de lieux a priori familiers en ce qu’ils sont agencés par emprunt à des sources et motifs de l’histoire de la peinture classique autant qu’à des modes et modalités d’organisation de la domesticité observées dans notre temps. Tandis que l’exécution des peintures résulte souvent d’un traitement de l’image, jamais issue de nulle part, par le prisme tantôt d’une source photographique ou documentaire, historique ou récente qui installe le sujet par réminiscences, tantôt d’une composition assistée par ordinateur, l’esthétique qui affleure de ces espaces peints est empreinte d’une virtualité propre aux filtres numériques qui régissent en partie nos représentations contemporaines. C’est sans doute en cela que les peintures de Johan Larnouhet imposent une impression ambivalente s’agissant de la nature des espaces représentés : elles installent bien souvent face au regardeur le lieu-limite d’un seuil vers un lieu autre, celui d’une cellule sommaire qui peut évoquer une chambre ou un salon, somme toute l’espace indéterminé d’une habitation esquissée, composé de façon hétérogène, aussi éclectique que métaphorique, tant par les sujets représentés que par les choix d’exécution qui cherchent moins l’illusion qu’à rappeler la présence du geste de peindre. En cela, les peintures de Johan Larnouhet possèdent la qualité hétérotopique du temps présent, c’est-à-dire celle d’un sentiment de co-existence des temps et des espaces, de superpositions des lieux des expériences, des modalités de représentations et des projections mentales. Cette qualité est sans doute celle de l’expression d’une perception mélancolique, celle de la courbe du temps qui se dépose dans les modes de vie et dans les images, qui advient à l’endroit de la contingence incompressible des rapports épidermiques, conflictuels et chargés d’affects que nous entretenons avec les espaces vécus, passés, présents et désirés. C’est par cette condition que s’élaborent dans la peinture de Johan Larnouhet autant d’actes de situations que de configurations et de dislocations, celles de lieux qui sont faits en même temps qu’ils se superposent pour donner corps à des formes de vie qui ne cessent de se défaire dans la mémoire et de se faire et de se refaire dans l’espace désirable d’un monde à habiter. 

Mickaël Roy

Horaires : 
mercredi, jeudi, vendredi, samedi - 14h-19h
Heures de vernissage : 
16h30
Mécénat : 
Drac Occitanie-Pyrénées Méditerranée, Ville de Montpellier, Conseil régional Occitanie-Pyrénées Méditerranée
Dernière mise à jour le 07 Mai 2018

Iconoscope

1 rue du genéral maureilhan et 25 rue du courreau
34000 Montpellier
France
Téléphone : 06 20 36 57 47
Site internet : http://www.iconoscope.fr
administratrice, chargée de programmation : Sylvie Guiraud