Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Jean-Philippe LEMÉE

Share Share Share Share Share

Biographie

Né en 1957. Vit et travaille à Rennes.

Comme de nombreux artistes révélés à la fin des années 80, Jean-Philippe Lemée enregistre et assume le double héritage sur lequel s'est bâti l'art du XXè siècle : la modernité picturale et la réévaluation opérée par Marcel Duchamp. Le plus visible de son travail apparaît sous la forme de tableaux peints, ce qu'il appelle des « Tableaux Faits Main ». On y voit des représentations de stratégies militaires ou sportives (les Batailles, les Tennis etc.), de nombreuses références à l'Histoire de l'Art (Fra Angelico, Poussin, Courbet, Warhol etc.) mais également de banals objets de la vie quotidienne ou bien encore des jeux de société (Dessiner c'est Gagner). La forme tableau est incontestable : toile tendue sur châssis, dessin, couleur... la peinture dans ce qu'elle peut offrir d'évidence immédiate. Mais au-delà de cet impact visuel, une procédure particulière est à l'œuvre qui trouve son origine historique dans la redistribution des rôles que marcel Duchamp a suscitée en inventant le ready-made au début des années 10 e que d'autres artistes, parmi les plus pertinents, ont affinée entre les années 60 et aujourd'hui. Lemée explore jusque dans ses ultimes conséquences cette idée selon laquelle le regardeur joue un rôle actif dans la réalité de ce qu'on appelle une œuvre d'art. Il illustre à la perfection cette redéfinition de la place de l'artiste, non plus démiurge absolu et inaccessible, mais centralisateur d'initiatives et d'actions, de gestes et d'énergies, révélateur. L'art n'étant plus réductible à l'objet (tableaux, sculptures etc.), l'artiste devient ici metteur en scène, coordinateur de contributions et d'expériences où ce qu'on appelait autrefois le public se voit convié au festin auquel participe également le peintre en lettres qui réalise les pièces et tous ceux qui, à divers degrés, concourrent à ces moments.

Extrait d’un texte de Jean-Marc Huitorel
_____

Like many artists who came to notice in the late 1980s, Jean-Philippe Lemée records and assumes the twofold legacy upon which 20th century art is built: pictorial modernity and the re-appraisal carried out by Marcel Duchamp. The most visible part of his work appears in the form of painted pictures, which he calls “Handmade Pictures”. In them we see representations of military and sporting strategies (Battles, Tennis, etc.), plenty of references to Art History (Fra Angelico, Poussin, Courbet, Warhol, and the like), but also common-or-garden objects of daily life, or parlour games (« Win, Lose or Draw »). The picture form is indisputable: canvas tight on stretcher, design, colour… the painting in what it can offer in terms of immediate obviousness. But beyond this visual impact, a particular procedure is at work, which has its historical origin in the re-casting of roles which Marcel Duchamp stirred up by inventing the readymade in the early 1910s, and which other artists, among the most relevant, refined between the 1960s and today. Lemée explores this idea down to its ultimate consequences, an idea whereby the onlooker plays an active part in the reality of what is called a work of art. He perfectly illustrates that re-definition of the artist’s place, no longer a demiurge, absolute and inaccessible, but a centralizer of initiatives and actions, gestures and energies, and a revealer. Because art can no longer be reduced to the object (pictures, sculptures and so on), the artist here becomes a director, coordinator of contributions and experiences in which what was formerly called the audience is invited to the banquet in which the painter of letters also takes part, producing pieces, and all those who, in differing degrees, contribute to these moments.

Excerpt from an essay by Jean-Marc Huitorel.


Source : 
Documents d'artistes Bretagne - Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes.
Dernière mise à jour le 24 févr. 2016
Site internet : ddab.org/LEMEE

Événements

Voir également

Galerie ONIRIS ● Florent Paumelle

38 rue d'Antrain
35700 Rennes
France
Téléphone : 02 99 36 46 06

Documents d'Artistes Bretagne

Centre d'art passerelle 41 rue Charles Berthelot
29200 Brest
France
Téléphone : 02 98 80 33 27
Site internet : http://www.ddab.org
Courriel : info@ddab.org

Réseau documents d'artistes

41 rue Charles Berthelot
Brest
France