Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Actualités

2019-2007

Share Share Share Share Share

Jean-Marie Straub et Danielle Huillet, Une visite au Louvre

Soirée de projection dans le cadre du séminaire « Nuit Bleue »

INHA, Paris 02
05 février 2019

Le cadre du séminaire « Praxis de la Programmation » (Université Sorbonne-Nouvelle) s’attache à élaborer quelques repères historiques et pratiques quant aux conceptions, initiatives et gestes en matière de programmation cinématographique de films. Dans ce cadre, les étudiant-e-s sont convié-e-s à explorer la collection de films réunie par le Cnap, à y choisir ce qui en paraître le plus éloquent pour le temps présent, et à expliciter leurs choix, assemblages et ajointements. Le séminaire se déroulera les mardi 5 février, 19 mars, 9 avril, 21 mai, 4 juin.

La soirée du 5 février à 19h sera l'occasion de découvrir le film « Une visite au Louvre » (2014, 48') issu de la collection vidéo du Cnap, à la suite de la présentation du séminaire par Nicole Brenez, Pascale Cassagnau.

SYNOPSIS
Une visite au Louvre
se fonde sur le texte de Joachim Gasquet, La Visite au Louvre, entretiens avec Paul Cézanne, chapitre 2 « Ce qu'il m'a dit ».
Le spectateur est invité à regarder les images filmées au Louvre avec le même soin et la même attention que Cézanne lorsqu’il peint la Sainte Victoire et lorsqu’il livre sa leçon de peinture avec ses propos sur l’art : selon Joachim Gasquet cette visite de Cézanne au Louvre est une proposition  manifeste du peintre : il y réaffirme la puissance de la peinture comme médiation qui  témoigne de la logique du réel. En outre, ici comme dans tous les films des Straub, est  réaffirmée l’importance de la lecture de textes lus par une voix humaine- ici la voix de la narratrice Julie Koltaï- comme ce qui catalyse l’inscription de l’histoire humaine  dans le film : le texte est ici donné à entendre plus qu’à lire, de même que selon Cézanne, « Le Louvre est le livre où nous apprenons à lire ».
Le film montre, selon Cézanne, une sculpture et 14 tableaux : Ingres, David, Véronèse, Murillo, Delacroix, Géricault, Courbet. Les tableaux sont filmés intégralement  avec leur cadre. Coupes franches ou plages noires séparent les tableaux. Deux plans tournés en extérieur encadrent le film.
L’enjeu d’Une visite de Cézanne au Louvre est pour les Straub de filmer l’art directement sans passer par la reproduction. Le retour au tableau s’effectue par un tournage en 35mm, à vitesse lente (6 images par secondes dans certains plans), avec peu d’éclairage et selon de longs plans fixes épurés dus à l’intelligence du projet esthétique de William Lubtchanki.

 

Dernière mise à jour le 05 sept. 2019
INHA
2 rue vivienne
75002 Paris 02, Paris (75)
France