Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Galerie Jean Brolly

Share Share Share Share Share

Furnace of Memory

Arts plastiques - Exposition
15 février • 16 mars 2019

Il m’est apparu dès le plus jeune âge que mon besoin de créer des images, des objets et des expériences relevait à la fois de la sphère physiologique et de la sphère psychologique.

Je pratique l’art pour trouver un équilibre, pour situer ma voix et pour préciser mes ambitions. Cela, tout en continuant à suivre l’instinct qui me pousse à regarder au plus profond de l’abîme pour y trouver la force de persévérer. Mon processus créatif débute souvent des restes d’autre chose, lorsque toute vie a été bannie de ces restes, qu’elle en a été arrachée. Par ce jeu, j’attends que le premier fil conducteur montre s’il est bien en vie ou s’il est mort-né. Il y a toujours quelque chose pour alimenter ma curiosité.

J’ai récemment reçu en cadeau un recueil des derniers poèmes de Paul Celan. Quelques pages ont suffi à m’attirer dans son univers sombre et douloureux, où les contradictions révèlent des vérités, où la laideur révèle la beauté et où l’espoir est hors d’atteinte. D’ailleurs, l’est-il vraiment ?

Paul Celan est né en 1920 de parents juifs germanophones à Cernăuți, en Bucovine, région plus tard conquise par les Allemands puis rattachée à la Roumanie. En 1942, ses parents furent assassinés par les SS nazis, et lui-même fut emprisonné dans des camps de travail forcé jusqu’en 1944. Il s’installa finalement à Paris où il vécut pendant 25 ans. Celan resta hanté, jusqu’à la fin de sa vie, par des souvenirs insoutenables de la guerre. En 1970, il se jeta dans la Seine et s’y noya.

En lisant ses poèmes jour après jour, j’ai commencé à pousser mes lithographies, mes petites sculptures et mes dessins inachevés vers une noirceur plus profonde et plus complexe. Il est devenu évident que ses mots m’affectaient profondément, établissant un lien entre ses poèmes et ce que j’imaginais comme mon prochain acte de foi, dans un avenir de plus en plus insondable.

Ce portfolio est une œuvre inachevée. C’est un catalyseur pour d’autres œuvres inachevées.

Je suis reconnaissant aux traducteurs, eux-mêmes des artistes, qui ont trouvé les mots et leur ont donné vie dans l’au-delà.

Tous mes remerciements et ma profonde gratitude à Paul Celan.

Richard Fishman, Paris – 13 février 2019

____


Richard Fishman est un sculpteur dont les œuvres font partie de nombreuses collections privées et publiques, dont le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, le Museum of Art de la Rhode Island School of Design, le Jewish Museum NYC, le Rose Art Museum, Brandeis University, le Massachusetts Institute of Technology, le DeCordova Museum, la David Winton Bell Gallery, et la Brown University dont il est professeur émérite.

Dernière mise à jour le 14 mars 2019

Galerie Jean Brolly

16 rue de Montmorency
75003 Paris 03
France
Téléphone : +331 42 78 88 02
Télécopie : +331 42 78 88 03
Directeur : Jean Brolly