Skip to Content
Centre national des arts plastiques

François DILASSER

Share Share Share Share Share

Biographie

Né en 1926 à Lesneven, Finistère. Il a vécu et travaillé à Lesneven où il est décédé en 2012.

François Dilasser (1926-2012) a toujours vécu et travaillé à Lesneven, un bourg de Bretagne. Il a appris son métier à travers ses figures tutélaires, Matisse, Picasso, Cézanne, Gauguin, Klee mais aussi et surtout Bissière dont il a été le disciple secret. Comme lui, il s’est défié du brillant de l’huile et a préféré les tons mats de l’acrylique par lesquels il a retrouvé par bribes ou dévotions involontaires Giotto, Uccello, Sassetta, Lorenzetti, leurs empilements de plans et leurs perspectives triangulées, comme l’écrit Antoinette Dilasser, témoin et chroniqueuse de l’œuvre.

 « Je ne pars jamais du réel directement, même si je me rends compte parfois après coup que telle forme correspond à des choses que j'ai enregistrées. C'est toujours une forme qui surgit et ensuite il lui arrive toute sorte d'avatars ... Ca peut évoquer une nature morte, devenir paysager, ou une forme humaine. C'est sans doute pourquoi par moments je ne mets pas de titre à mes tableaux, pour que cette forme puisse continuer à glisser d'un sens à l'autre ... 

Je crayonne sans penser à rien, j'essaie de laisser ma main libre. Je ne veux rien, j'essaie de découvrir quelque chose que je ne connais pas ... petit à petit une idée ou plutôt une forme se dégage ... Je ne la nomme pas, je la sens vivante. Il y a des moments où je le sais : elle est là. » F. Dilasser

in A. Dilasser, D., Le temps qu'il fait, 2003

_____


François Dilasser (1926-2012)
always lived and worked in Lesneven, a small town in Brittany. He learnt his craft by way of his tutelary figures, Matisse, Picasso, Cézanne, Gauguin and Klee, but also, and above all, Bissière, whose secret disciple he was. Like him, he was suspicious of the dazzle and shine of oil, and preferred the matt tones of acrylic, through which, by way of snippets and involuntary devotions, he found Giotto, Uccello, Sassetta and Lorenzetti, with their planes and their triangulated perspectives, as described byAntoinette Dilasser, witness and chronicler of François’s oeuvre.
“I never start out directly from reality, even if I sometimes realize after the fact that such and such a form tallies with things that I’ve recorded. It’s always a form which comes forth, and then all sorts of variations happen to it… It may conjure up a still life, or become like landscape, or a human shape. This is probably why I sometimes give no title to my pictures, so that this form can carry on shifting from one meaning to the next…
I sketch in pencil without thinking of anything, I try to leave my hand free. I don’t want anything, I try to discover something I don’t know… little by little an idea or rather a form emerges…I don’t name it, I feel it is living. There are moments when I know it: it is there.”

in A. Dilasser, D.,Le temps qu’il fait, 2003.

 

Source : 
Documents d'artistes Bretagne - Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes.
Dernière mise à jour le 24 févr. 2016
Site internet : ddab.org/Dilasser

Événements

Le musée côté jardin, oeuvres des Frac Bretagne, Alsace et Limousin

Frac Bretagne, Fonds régional d'art contemporain - Rennes
23 juin • 30 septembre 2007

Voir également

Galerie ONIRIS ● Florent Paumelle

38 rue d'Antrain
35700 Rennes
France
Téléphone : 02 99 36 46 06

Réseau documents d'artistes

41 rue Charles Berthelot
Brest
France

Documents d'Artistes Bretagne

Centre d'art passerelle 41 rue Charles Berthelot
29200 Brest
France
Téléphone : 02 98 80 33 27
Site internet : http://www.ddab.org
Courriel : info@ddab.org