Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Francesco FINIZIO

Share Share Share Share Share

Biographie

Né en 1967, à New-York. Vit et travaille à Plouzané (Finistère).

Le travail de Francesco Finizio s'imprègne de l'oppressante saturation matérielle qui nous entoure. L'artiste utilise des ressources quotidiennes ; des moyens simples mais sophistiqués qui lui permettent de concrétiser ses recherches sur le langage et les gestes du consumérisme et des médias de masse. Ses travaux renouvellent ainsi de manière poignante notre façon d'envisager et d'articuler notre condition économique, culturelle, sociale, politique et artistique.

À travers une esthétique « fait-main » et une approche spontanée pleine d'humour et d'ironie, Francesco Finizio développe une pratique unique et idiosyncratique basée sur l'observation d'incidents et de phénomènes qui interrogent autant les notions de transaction et de valeur, que « l'agentivité » et la signification de nos constructions culturelles. Ses installations sont à la fois des modèles et des événements. Ainsi la représentation d'espaces planifiés pour des activités commerciales, pour l'habitat, l'exposition, la construction, l'archivage ou encore le travail, ont un aspect programmatique qui permet de spéculer activement sur les usages, les statuts et les sentiments que ces espaces cultivent.

Puisque rien n'est sûr sous le règne du capital, nous passons notre temps à spéculer. Que l'on travaille pour une banque d'investissement ou que l'on appartienne au précariat, nous sommes tous incités à créer un ensemble de règles à suivre. Le seul diktat qui ne varie pas, c'est la perpétuation de l'économie de marché. Dans l'ère capitaliste, la pensée indépendante et réflexive qu'incarnait autrefois la spéculation est devenue une manière d'assurer la durabilité d'un certain monde économique et politique.

Avec leur apparence ludique et improvisée, les installations espiègles de Francesco Finizio poussent une situation donnée jusqu'à son point de rupture, révélant ainsi les états contradictoires et les dimensions cachées du monde économique dans lequel nous vivons. Parce qu'il se déploie comme l'envers de notre monde familier, le travail de Francesco Finizio suggère un mode opératoire que l'on pourrait qualifier de « contre-spéculation ».

Joshua Simon, extrait d'un texte écrit à l'occasion de l'exposition ARKPARKCRAFTRAFTCLINICCLUBPUB au MOBY, Bat Yam, 2015

——————————

Finizio's work is dictated by the overwhelming material saturation surrounding us. With simple yet sophisticated tools, he utilizes the resources available to him. By employing concrete and everyday means, Finizio's ongoing research into the languages and gestures of consumerism and mass communications, produce new and poignant articulations of our economic, cultural, social, political and artistic condition.

Through the use of DIY aesthetics and an often off-the-cuff approach full of humor and
self-irony, Finizio has been developing a unique and idiosyncratic body of work rooted in the observation of incidents and phenomena that revolve around questions of exchange and value, agency and cultural meaning. His installations operate as both events and models. They entangle the depiction of scripted spaces of commerce, habitat, display, construction, archive and work, with a model-like quality that actively speculates on the uses, statuses, and sentiments that these spaces perform.

Since nothing is certain under the rule of capital, we are all busy speculating - both the investment banker and the precariat, are constantly compelled to create models by which they can conduct themselves. The only invariant element in these models is the perpetuation of the market economy. Under capital, speculation has changed from independent and inverted thinking, to a way which ensures that the economic and political world remains intact.

With their playful makeshift style, Finizio's clever installations push a given situation to its breaking point, revealing contradictory states and hidden dimensions of the economic world we live in. By proposing the familiar world as it is folded inside-out, Finizio's work suggests a mode of operation that we can call counter-speculation.

Joshua Simon, excerpt from the press release for the ARKPARKCRAFTRAFTCLINICCLUBPUB exhibition at MOBY, Bat Yam, 2015

Source : 
Documents d'artistes Bretagne - Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes.
Dernière mise à jour le 17 déc. 2018
Site internet : www.ddab.org/finizio

Événements

Bienvenu dans un monde meilleur

Le Dojo - Nice
17 mai • 31 juillet 2004

Voir également

Documents d'Artistes Bretagne

Centre d'art passerelle 41 rue Charles Berthelot
29200 Brest
France
Téléphone : 02 98 80 33 27
Site internet : http://www.ddab.org
Courriel : info@ddab.org

Réseau documents d'artistes

41 rue Charles Berthelot
Brest
France