Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap. Consulter les archives de l'activité depuis 2007
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791. Base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Cartographie des commandes publiques. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2015
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain et actions de recherche scientifique. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des ACR - Ateliers de création radiophonique, commandées par le Cnap et France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition imprimée et numérique
    • Soutien à la première exposition et à la publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

Galerie Charlot

Share Share Share Share Share

Flavien Théry, Ici commencent les cieux

Arts plastiques - Exposition
01 décembre 2017 • 18 janvier 2018

Dans son « Petit guide de conversation avec les extraterrestres » (2016), Finn Brunton remarque que la question de savoir comment les humains peuvent communiquer avec les extraterrestres est à la fois existentielle, sémiotique et technologique. « Quels principes fondamentaux de la vie et de la civilisation humaines devraient être transmis et quels médias nous permettraient de les transmettre ? » Il s’agirait donc notamment d’un problème d'encodage/décodage : un problème de média à l'échelle cosmique.

Quand nous pensons à cette communication interplanétaire, nous avons tendance à penser à ce qu'on appelle le « SETI passif » (Search for Extraterrestrial Intelligence), le processus d'écouter passivement des signaux en provenance de l’espace. Mais il existe quelque chose d’encore plus passionnant : l’ « Active SETI », le défi de nous signaler activement aux non terriens.

Dès la fin du XIXème siècle les astronomes Camille Flammarion et A. Mercier préconisent l’utilisation de la lumière et de l’électricité pour communiquer avec nos voisins extraterrestres. Mais c’est le visionnaire poète et inventeur Charles Cros qui théorise une véritable méthode de codage du contenu en flash lumineux. Il publie en 1869 « Étude sur les moyens de communication avec les planètes », où il développe une sorte de protolangage informatique de compression et transmission de signaux à l’échelle interplanétaire par la lumière. Il s’inspira des nouvelles méthodes de tissage et de broderie rendues possibles par les machines à cartes perforées de Jacquard (et qui inspireront l’ordinateur mécanique qu’imagine en 1834 le mathématicien britannique Charles Babbage).

Impulsions lumineuses, tissage, codage multimédia…ces précurseurs et visionnaires ouvrent la voie à une utopie de communication extraterrestre active dont le « Voyager Golden Record » représente sans doute l’un des derniers exemples : des disques en aluminium anodisé contenant des sons, images et paroles censés dresser un portrait de la diversité de la vie sur Terre, qui ont été embarqués à bord des sondes spatiales Voyager en 1977. Même si les chances que ces « bouteilles à la mer interstellaires » soient retrouvées restent extrêmement faibles, il est assez probable que ces disques constitueront peut-être l'ultime trace de notre existence terrienne, perdue dans l'espace.

Si le projet Apollo fut salué comme le début d’un âge d’or de l’exploration spatiale, qui aurait certainement ouvert la voie aux expéditions vers Mars, à une colonie lunaire et à l’exploration des frontières du système solaire, comme Stanley Kubrick l’avait représenté dans son film 2001 : l’Odyssée de l’espace, dès 1980 il devint évident que l’alunissage n’avait pas été le premier acte de la conquête spatiale, mais le dernier.

Depuis on a assisté plutôt à la présence de plus en plus importante de robots sur la surface de Mars : les machines ayant occupé l’espace imaginatif humain avec leurs données analytique.

Héritier de cette tradition et en hommage à ces entreprises emblématiques de communication et d’exploration interplanétaires, les œuvres présentées à l’occasion de la deuxième exposition personnelle de Flavien Théry à la Galerie Charlot reposent la question de cet imaginaire spatial perdu.

Valentina Peri

Horaires : 
Du mardi au samedi de 14h00 à 19h00
Partenaires : 
Arcadi / Siana / Ars Longa
Dernière mise à jour le 04 déc. 2017

Galerie Charlot

47 rue Charlot
75003 Paris 03
France