Skip to Content
Centre national des arts plastiques

La Galerie, centre d'art contemporain

Share Share Share Share Share

Fabriques du sublime

Arts plastiques - Exposition
09 septembre • 05 novembre 2005
Prenant pour point de départ l’histoire du paysage romantique au XIXe siècle et ses paradoxes, les oeuvres de James Ireland, Friedrich Kunath, Christopher Orr et Evariste Richer partagent un même positionnement : inscrire dans le contexte contemporain la persistance du paysage comme lieu métaphorique d’un rapport au monde. À travers diverses formes qui excèdent la représentation picturale (installations, sculptures, photographies, vidéo...), les oeuvres choisies renouvellent une conception du paysage en tant qu’objet de construction, en continuant néanmoins à croire à son potentiel d’évocation.
Complément d'informations : 
L'exposition Fabriques du sublime inaugure la nouvelle programmation artistique de La Galerie, programmation marquée par la volonté d’une ouverture de l'art contemporain à d'autres référents historiques et champs de recherche, notamment scientifiques. Prenant pour point de départ l’histoire du paysage romantique au XIXe siècle et ses paradoxes, les oeuvres de James Ireland, Friedrich Kunath, Christopher Orr et Evariste Richer partagent un même positionnement : inscrire dans le contexte contemporain la persistance du paysage comme lieu métaphorique d’un rapport au monde. À travers diverses formes qui excèdent la représentation picturale (installations, sculptures, photographies, vidéo...), les oeuvres choisies renouvellent une conception du paysage en tant qu’objet de construction, en continuant néanmoins à croire à son potentiel d’évocation. Ainsi les peintures de Christopher Orr, habitées de brouillard, et les daguerréotypes d’Evariste Richer, prenant pour sujet insaisissable les nuages, rejoignent la vision romantique d’un monde ouvert sur l’infini, tout en cherchant à contrôler l’inconnu par une observation minutieuse ou l’usage d’artifices. Les sculptures de James Ireland et les installations de Friedrich Kunath échafaudent le paysage comme construction anti-illusionniste, jouant de références vernaculaires et de clichés du romantisme tels qu’on les trouve dans l’imagerie touristique - un paysage où le faux le dispute au sublime. Après l’élan spirituel dont l’époque romantique était empreinte, davantage situés aux côtés des peintures les plus minimales d’un Caspar David Friedrich ou d’un William Turner, ces quatre artistes oeuvrent à une réduction du modèle du paysage, au travers de fragments, à ses éléments essentiels. Ils se fabriquent un infini, réconciliant le banal et la beauté, la science et le hasard, le dérisoire et l’émotion. LES ARTISTES DE L’EXPOSITION Christopher Orr Né en 1967 en Ecosse. Vit et travaille à Londres. Christopher Orr est diplômé du Duncan of Jordanstone College of Art and Design de Dundee en Ecosse (2000) et du Royal College of Art de Londres (2002). Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions à l’étranger, mais seulement une fois en France, dans l’exposition (...) le canard était toujours vivant à l’Abbaye Saint-André de Meymac (2005). Il est actuellement représenté par la galerie IBID Projects à Londres et par la galerie Arndt & Partner à Berlin. James Ireland Né en 1977 au Royaume-Uni. Vit et travaille à Bristol. James Ireland est diplômé de la Ruskin School of Fine Art d’Oxford (1999). Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions à l’étranger, dont une exposition personnelle à Spike Island à Bristol (2003), mais seulement une fois en France, à Triangle France à Marseille (2002) dans le cadre d’une résidence à La Friche La Belle de Mai. Il est actuellement représenté par la galerie f a projects à Londres. Friedrich Kunath Né en 1974 à Chemnitz, en Allemagne. Vit et travaille à Cologne. Friedrich Kunath a été lauréat du prix Peter Mertes du Kunstverein de Bonn (2001). Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions personnelles et collectives à l’étranger, mais c’est la première fois qu’il expose en France. Il est actuellement représenté par la galerie BQ à Cologne, par la galerie Blum & Poe à Los Angeles et par la galerie Andrea Rosen à New York. Evariste Richer Né en 1969 à Montpellier. Vit et travaille à Paris. Evariste Richer est diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Grenoble (1992) et de l’Ecole Nationale d’Arts de Cergy Pontoise (1994). En 2003, il a reçu le prix de la 22ème Biennale d’Alexandrie. Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions, dont récemment Le Principe d’incertitude à Public> à Paris et Scape au CAC de Vilnius (Lituanie) aux côtés de James Ireland.
Horaires : 
du mardi au vendredi : 14 h - 18 h samedi : 14 h - 19 h
Partenaires : 
La Galerie, Centre d’art contemporain, est financée par la Ville de Noisy-le-Sec, le ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Île-de-France), le Conseil général de la Seine-Saint-Denis, et le Conseil régional d’Île-de-France. La Galerie est membre du réseau Tram
Mécénat : 
Avec le soutien du British Council
Dernière mise à jour le 22 sept. 2011

La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec

1 rue Jean Jaurès
93130 Noisy-le-Sec
France
Téléphone : 01 49 42 67 17
Directeur : Marc Bembekoff
Coordinatrice artistique des expositions et des résidences : Nathanaëlle Puaud
Accès mobilité réduite