Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Galerie Polaris

Share Share Share Share Share

Eric Aupol " Unlocated "

Photographie - Exposition
18 octobre • 17 novembre 2018

 

Unlocated, espace temporaire ou encore espace fictif ou non determiné…Avec cette nouvelle série de 13 images, Eric Aupol aborde, en faisant un pas de coté, les thèmes qu’il explore depuis le début de sa carrière :  l’exode, la solitude, l’exclusion…  mais  là, en se privant en grande partie de toute forme humaine, par une attention, exigeante et patiente, il choisit de se concentrer sur la forme, les propriétés de la matière, la couleur et à sa luminosité. Au risque de s’égarer, il s’aventure vers des images plus conceptuelles, plus denses et peut être plus graves. Même si, sur certains clichés, des silhouettes fantomatiques surgissent, animées d’une violence intériorisée.

De toutes ses images, il se dégage une sorte d’ambiguité, une tension extrême et l’affirmation d’une présence impérieuse et secrète.

Et, comme pour certains travaux antérieurs, on y retrouve le soin de ne rien ajouter au constat photographique (une idée, un sentiment, un objet….), mais, au contraire, de retrancher tout aspect de la réalité quotidienne, - publicité, indications de lieux -  jusqu’à ce qu’il lui soit impossible d’aller plus loin, considérant alors qu’il ne pouvait plus rien enlever sans tout détruire.

 

 Avec cette économie de signes, Eric Aupol a enrichi ses photographies de plages monochromes rouge, lui donnant pouvoir à modifier l’espace réel dans lequel se situe l’image. Travaillant les nuances de la photo d’origine faite à l’appareil numérique, il joue avec la lumière et unifie l’ensemble de la série qui dit, à la fois, l’absence et la fin de l’absence. L’artiste entend d’abord respecter les propriétés plastiques, spécifiques, de la matière avec laquelle il compose. Ses recherches se focalisent par sa capacité à absorber la lumière – la rendre plus ou moins transparente ou translucide ou opaque – en fonction de l’action particulière qu’il veut souligner dans la composition de l’image.

 

Eric Aupol exige, dans son approche, une subtilité et une sensibilité pour mieux appréhender des images préméditées et exactes dans leur réalisation. L’artiste joue, à l’intérieur de la série, sur les différentes valeurs qu’il dose et combine savamment. Il varie sans cesse les degrés d’intensité chromatique et d’intensité lumineuse, révélant ces espaces temporaires sans pour autant les situer.

 

Son art ignore tout esprit de système. Plus précisement Eric Aupol, au fil du temps, a construit un vocabulaire de formes et de couleurs qui lui sont propres, un ensemble jamais fixé, jamais arrété qui s’enrichit patiemment dans les nouvelles compositions qu’il suscite. Ses photographies sont ainsi composées dans un espace d’une surprenante étrangeté. Le regard glisse sur le plan de la photographie où toute profondeur est construite. Les émotions qu’Eric Aupol veut provoquer sont d’une nature particulière. Pour chaque image, il fait surgir des forces de rupture que nous avions intentionnellement mis de coté :  l’imagination, l’émotion et le désir de comprendre.

Si Eric Aupol évite de faire avec ses photos de la politique, il n’en demeure pas moins qu’il nous communiqué, en permanence, un peu plus de conscience aux autres et nous alerte de la vacuité du monde.

 

Françoise Docquiert

 

Heures de vernissage : 
18h - 22h
Dernière mise à jour le 14 sept. 2018

Galerie Polaris

15 rue des Arquebusiers
75003 Paris 03
France
Téléphone : 01 42 72 21 27
Télécopie : 01 42 76 06 29
Directeur : Bernard Utudjian
Téléphone : 0142722127