Skip to Content
Centre national des arts plastiques

BACKSLASH

Share Share Share Share Share

« HUBTOPIA » exposition de Sépànd Danesh

Soutien à une recherche/production artistique

january 04 • february 24 2018

 

Hubtopia, la nouvelle exposition de Sépànd Danesh, traite avec toujours plus de ferveur d’un sujet devenu prédilection : le coin.

Les tableaux de Sépànd Danesh sont peints avec minutie et représentent en trompe l’œil la connexion de deux pans de mur en un coin, face auquel le spectateur n’a d’autre échappatoire que son monde imaginaire et l’espace mental proposé par l’artiste. Un monde mental, fait d’objets suspendus, dont l’imaginaire se nourrit de littérature et d'histoire de l’art, issu d’une double culture franco-iranienne.

Hubtopia, le titre de l'exposition, est un néologisme qui définit le coin comme un lieu (du grec topos) où tout converge et d'où tout part (hub). Le hub est défini comme un commutateur de connexions virtuelles ou réelles qui, dans le travail de Sépànd Danesh, devient un concentrateur d’idées. Arrivé en France à l’âge de 12 ans, l’artiste pense que sa fascination trouve ses origines dans la salle d'attente à l'aéroport de Téhéran d'où l’enfant voyait partir et atterrir des centaines d'avions, dans une sorte de tourbillon vertigineux, et qui l'a mené sur un nouveau continent où il a fallu repartir de zéro, notamment en franchissant la barrière de la langue. 

Les motifs des toiles transportent le spectateur : de la Renaissance aux années disco, de l'hommage à un Diego Velasquez en pixels à une accumulation d'architectures contemporaines surplombant une grotte de Lascaux. Ce sont autant d'univers différents qui composent un imaginaire ultra connecté à toute une multitude d'influences, comme si le cerveau de l'artiste, son langage figuré, sa verve dessinée, demeuraient l'essence même d'une évasion du monde réel vers le monde de l'imaginaire. « Je ressens cet état de suspension face à l'évasion au quotidien lorsque je compose mes toiles. Je transcris par une accumulation d'objets, parfois chaotique, ce caractère vivant, cette part d'inattendu qui a été la mienne lors de mon arrivée en France », explique l'artiste.

Né en 1984, Sépànd Danesh a notamment étudié à l'Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris et à l'Académie des Beaux-Arts d'Helsinki. Découvert au Salon de Montrouge, son travail a été montré au Mac/Val, aux FRACs Poitou-Charentes et PACA, à la Biennale de Marrakech ou encore à la Vitrine am.

Avec le soutien à une recherche/production artistique du Centre national des arts plastiques.

Dernière mise à jour le 04 Jan 2018

BACKSLASH

29, rue Notre-Dame de Nazareth
75003 Paris 03
France
Téléphone : 09 81 39 60 01