Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Le Bleu du Ciel

Share Share Share Share Share

Visite commentée de l'exposition "Le Baïkal Intérieur" par l'artiste Sylvie Bonnot

Photographie - Conférence
november 10 2018

Dans le cadre de l'exposition "Dans les plaines d'Asie centrale", Sylvie Bonnot proposera une visite commentée de son exposition "Le Baïkal Intérieur".

Le samedi 10 novembre à partir de 16h au Bleu du Ciel.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 

"Mais voilà que dans la blancheur neigeuse infinie, dans l’entière désespérance, se dresse soudain le pin nain. Il secoue la neige de sa ramure, se relève de toute sa hauteur et tend vers le ciel ses aiguilles vertes, givrées, à peine roussies. Il entend l’appel du printemps qui ne nous est pas perceptible et, lui faisant confiance, il se redresse, le premier de tous dans le Nord. L’hiver est terminé. » (Varlam Chalamov, Récits de la Kolyma).

Il y a en Sibérie un tragique de la nature, voisin mais indifférent au tragique de l’histoire. Comme deux images superposées, deux images glissées l’une sur l’autre avec un léger espace, à peine une respiration ou une vibration, entre elles. Et il est des pins nains, comme des hommes taciturnes, qui résistent à l’hiver comme à l’immensité, en s’arc-boutant sur eux-mêmes, dans une patience, une résistance insoupçonnable. La photographe qui parcourt la Sibérie n’a vécu ni les hivers, ni les goulags, ni la misère, ni la mélancolie russes. Pourtant, même au printemps, l’immensité et son tragique indicible prennent à la gorge, happent le regard, enveloppent violemment le Moi-Peau de l’artiste. La mémoire, les fantasmes, l’histoire viennent sans doute y ajouter un peu de leur poids inconscient. 

L’ouvert, pour reprendre une idée de Rilke, dépasse ici les capacités et la sensibilité humaines, le regard est submergé, et il s’agit donc de trouver une tactique, comme le pin nain qui se courbe sur lui-même sous la neige en hiver, pour artistiquement rendre compte de cette démesure sans y sombrer. L’art rejoint alors la résistance instinctive du pin nain.

Comme celui-ce tapi sous la neige, le travail de Sylvie Bonnot, intitulé Baïkal intérieur, recèle un noyau émotionnel imperceptible, une part cachée mais active. Noyau qui littéralement et métaphoriquement met en mouvement ses images. Pendant sept jours, elle photographie la vie intérieure du Transsibérien et capte aussi par fragments les paysages traversés à travers la vitre de son compartiment. Le dedans et le dehors, le noir et blanc et la couleur, le mouvement. Plus tard, dans son atelier, les trajets de l’image se poursuivent : Sylvie Bonnot décolle la gélatine de ses tirages de leur support papier pour les transférer sur d’autres supports, d’autres papiers, du tissu, des objets, voir sur la peau d’un modèle… La ligne d’espace-temps du parcours du train se poursuit sur d’autres voies, se démultiplie via d’autres aiguillages. Comme pour épuiser la surface par des gestes artistiques multiples. Gestes qui, à la fois, et presque paradoxalement, « exaltent » la surface des images et tentent d’en capter les dessous, l’intériorité. Le paradoxe, l’impossible du réel s’énonce ainsi : il n’y a en photographie que surfaces, pourtant il doit bien y avoir un flux, une source, un secret qui agissent « dessous ». Comme Beckett épuisait les mots et le langage, Sylvie Bonnot épuise les images. A force de surfaces, on parviendra bien à en faire surgir l’impossible fond ! L’aporie artistique peut s’entendre phonétiquement (la peau rit) : une peau qui mue, un rire qui secoue l’impossible de l’effort photographique. L’optique et l’haptique tendent à se confondre ou à s’agencer dialectiquement ensemble, comme le dedans et le dehors, la surface et son énigme, les grosses ampoules neigeuses de Sibérie et les pins nains qu’elles accueillent sous leurs surfaces. "

Jean-Emmanuel Denave

Tarifs : 
Entrée libre
Partenaires : 
En partenariat avec Esox Lucius et Picto. Avec le soutien de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Ville de Lyon et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Ainsi que le Musée d'art contemporain de Lyon, l'Institut d'art contemporain - Villeurbanne/Rhône-Alpes et la Bibliothèque municipale de Lyon.
Dernière mise à jour le 25 Oct 2018

Le Bleu du Ciel

12 rue des fantasques
69001 Lyon
France
Téléphone : 04 72 07 84 31
Directeur : Gilles Verneret
Flore Tricotelle