Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Julien GUINAND

Share Share Share Share Share

Biographie

Julien Guinand - Né en 1975, vit et travaille à Lyon
Représenté par la Galerie Françoise Besson
Co-directeur de l'école de photographie Bloo et intervenant à l'ENSBA Lyon

Diplômé de l'École Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles et de l'Université de Lyon, Julien Guinand approfondit un travail documentaire et expérimental sur la représentation du monde à partir de principes universels, en portant son regard principalement sur des espaces et des lieux de paysage.

Projets en cours :
- Portrait d'une vallée au Japon, dans le cadre d'une résidence à la Villa Kujoyama à Kyoto en 2017.
- Collection de sons enregistrés, de photographies et de documents récoltés lors d'un voyage aux États-Unis sur les sites sacrés des indiens.
- Commande photographique du Ministère de la Culture et de la Communication, conduite par l’Établissement Public de Coopération Culturelle Médicis-Clichy-Montfermeil et le Centre national des arts plastiques, sur le territoire du Grand Paris.

« Je n'éprouve pas d'intérêt à accumuler les prises de vue et je crois que je n'ai pas de fascination particulière pour l'image en général... Je procède par soustraction et il m'arrive de ne garder, parfois à mon grand désespoir, à peine plus de deux ou trois photographies par an, déclare Julien Guinand dans sa belle monographie publiée aux éditions Deux cent cinq.

Au sein même de chacune de ses images, il y a aussi soustraction, un "moins 1" qui ouvre discrètement une brèche, déchire la totalité, fêle l'insupportable fascination... Des lévriers effilés pris de profil sur un champ de course ont des attitudes à la fois fières et burlesques, de grandes nappes blanches accrochées à un étendage dans une cour pourraient constituer une œuvre d'art minimaliste parfaite si ce n'était ce sac plastique boursouflé au pied d'un buisson en arrière plan... Il y a toujours un accroc prosaïque, un "punctum", un accident qui empêche l'image de s'enrouler sur elle-même, dans le narcissisme forclos de sa propre beauté miroitante...

Atteindre ainsi à une quasi perfection formelle et zen (philosophie très influente sur le photographe) tout en laissant soudain et comme par inadvertance le "réel" creuser son trou rigolard ou anecdotique a toujours quelque chose de touchant dans le travail de Julien Guinand. Ce peut être encore un chiffon jaune en bas d'un tableau, la sortie d'une bouche d'égout à côté d'une jeune femme triste... L'accident peut être aussi très littéralement l'une de ces prises de vues de "barrières de crash test" pour expérimenter les collisions d'automobiles. La concentration achoppe, la méditation échoue et sont en cela poignantes, humaines, intrigantes. » (...)

Extrait de Dans le presque, le parfait, Jean-Emmanuel Denave, Le Petit Bulletin, 2012

____

Julien Guinand - Born in 1975. Lives and works in Lyon.
Represented by the Françoise Besson Gallery, Lyon

“I find no interest in accumulating shots and I don’t believe I have any particular fascination for images in general… My method is subtractive. Sometimes, and much to my despair, I only keep two or three photographs a year.” Julien Guinand in his monograph, Éditions Deux cent cinq.

Subtraction is also at the heart of each of his pictures – a “minus 1” that opens a discreet breach, tears it up completely, or cracks open the unbearable fascination… Slender greyhounds photographed in profile on the racetrack display both proud and comical attitudes; large white tablecloths hanging on a clothesline in a yard would make for perfect minimalist artwork if it were not for the puffed up plastic bag at the foot of a bush in the background… There is always a prosaic catch, a “punctum”, an accident, which keeps the image from closing in on itself in narcissistic admiration of its own shimmering beauty…

There is always something quite moving about Julien Guinand’s work, in that it reaches a form of Zen perfection (a philosophy which greatly influences the photographer), while also suddenly and inadvertently letting “reality” make joking or anecdotal incursions. These could consist in a yellow rag at the bottom of a picture, or a sad young woman next to a manhole… The accident can also be literally evoked in a photograph of crash-test wall. Concentration falters, meditation fails, and this is precisely what makes these photographs poignant, human, and intriguing.” (…)

Excerpt from "Dans le presque, le parfait", Jean-Emmanuel Denave, Le Petit Bulletin, 2012.
Translated by Lucy Pons

Source : 
Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes
Dernière mise à jour le 20 Feb 2017

Événements

Archives

Voir également

Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes

30 rue Thévenet
69004 Lyon
France
Site internet : www.dda-ra.org
Courriel : info@dda-ra.org

BLOO - École de photographie et d'image contemporaine

13 rue Perrod
69004 Lyon
France
Téléphone : 09 84 08 55 90
Site internet : http://blooecole.com/