Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Galerie du Crous de Paris

Share Share Share Share Share

Double Single // Pierre Seiter // PhotoSaintGermain

Arts plastiques - Exposition
06 • 17 novembre 2018

DOUBLE SINGLE
Pierre Seiter 
// festival Photo Saint-Germain

EXPOSITION // 7 au 17 novembre 2018
VERNISSAGE // mardi 6 novembre de 18h à 21h

On reconnait à s’y méprendre, dans ses images, un sac plastique, la surface luisante d’un mur, une nappe en toile cirée, ici un mouchoir – et comme une variation de celui-ci –, là des graines de sésame fixées sur un plan paradoxalement vertical. Le regardeur est décontenancé par l’identification pauvre de ce qu’il voit. Les images prises pour telles n’informent en rien le regardeur, le lointain y est trop proche : le sac a été là, puis là ; et après ? Eh bien les images que Pierre Seiter produit sont infiniment artificielles, ce sont des documents transcendés, qui partagent les prérogatives du réel. Elles méditent – et on y assiste – leur valeur documentaire, et la retranchent en point de départ, en origine de la perversion. Le document est réduit à un donné qui ne se donne pas, à un mensonge dépisté.

La Photographie de Pierre Seiter rend visible ce qui ne l’est pas autrement, parcourt avec nous l’itinéraire du sujet, c’est-à-dire du regardeur en train d’apprendre à voir : l’image cartographie la vision en se donnant toujours identique à elle-même, donc différante. Si l’image est bien le distinct par essence, préserver l’artifice de l’image, c’est préserver les conditions d’avènement du sujet, du visible aller et retour. L’enjeu ne se résume pas à ruminer la surface, Pierre Seiter décide d’habiter et de vérifier son infinie profondeur, une profondeur incommensurable, inquantifiable, il s’agit d’une surface dont la profondeur est qualitative et s’évalue à quelque chose du tactile qui se prolonge dans la vision. Une photographie comme celle des graines de sésame manifeste cet enjeu en perturbant la notion d’équivalence : à y regarder de plus près, on s’aperçoit que certaines graines sont simplement photographiées pour être tirées à l’échelle, tandis que le papier est parsemé, au moment du tirage, de graines qui percent leur absence dans le format. Ce geste qui ramène tout à un plan, ramène tout au plan ultime : la surface photographique, qui, n’ayant plus qu’à être redéployée à l’infini, se confond dans la surface picturale à la manière d’Un Bar aux Folies Bergères.
Mats Gustau

Horaires : 
11h - 19h
Heures de vernissage : 
18h - 21h
Tarifs : 
gratuit
Moyens d'accès : 
11 rue des Beaux-arts 75006 Paris 01 40 51 57 88 / galerie@crous-paris.fr du lundi au samedi de 11h à 19h Odéon / St Germain des Prés / Mabillon
Dernière mise à jour le 23 oct. 2018

Galerie du Crous de Paris

11 rue des Beaux-arts
75006 Paris 06
France
Téléphone : 01 40 51 57 88
Site internet : Facebook page