Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Synesthésie ¬ MMAINTENANT

Share Share Share Share Share

Déambulations actives

Serge Lhermitte et Sultra&Barthélémy

Arts plastiques - Exposition
25 septembre • 31 octobre 2009
Errer en toute conscience, se promener en gardant un œil lucide et acéré sur les scènes de la rue, les transformations de la ville, les couleurs, les situations. Marcher en tenant compte de la manière dont l’environnement est disposé, orienté, positionné, contextualisé. Déambuler, à la manière d’un Walter Benjamin, ou d’un Guy Debord qui justement dans sa jeunesse, à 22 ans, avec trois camarades décrétait la naissance de l’Internationale Lettriste, à Aubervilliers sur les bords du « canal Denis ». Cet exercice est famililer à de nombreux artistes, et particulièrement à ceux qui sont présentés dans l’exposition Déambulations actives : Serge Lhermitte et Sultra&Barthélémy.
Complément d'informations : 
Leurs temps de déambulations épousent les propriétés définies par Bergson : une durée vécue, un flux qui s’inscrit dans une conscience de la durée et qui diffère du temps mesuré scientifiquement. Les différents éléments artistiques qui restituent l’épaisseur de cette durée sont forcément riches et complexes. Aussi, les œuvres présentées échappent-elles à la forme convenu d’objets pour se ramifier sur différents supports : photographies, vidéos, multimédia, site web. Pour Serge Lhermitte, les promenades se font en groupe, avec des adolescents dont le regard sur le « biotope » urbain l’intéresse. Ces adolescents sont devenus les acteurs du projet de Serge Lhermitte qui a créé le cadre propice pour révéler comment ils perçoivent les lieux, les attitudes et les situations propres à leur environnement. Le résultat prend la forme d’un « projet photographique de regard, d’analyse et d’enregistrement de la ville ». Puis, au moyen d’une « réflexion et d’un catalogage des différentes attitudes et comportements sociaux en milieu urbain », il permet « une appropriation et une occupation virtuelle de l’espace public » à l’intérieur des images qui auront été glanées mais aussi recomposées en studio. Au final c’est par l’intermédiaire d’un site1 qui rejoint la collection du Centre d’art virtuel de Synesthésie, que se combinent les différentes couches du projet. Grâce à la navigation hypermédiatique le spectateur peut faire varier les attitudes, les lieux et créer de nouvelles combinaisons de visualisations psychogéographiques de comportements en espace urbain. Le projet Hiatus 2.0. de Sultra&Barthélémy est, selon les artistes, « un travail tout autant relationnel que photographique, numérique et social » qui commence par les prises de vues du chantier lié au prolongement vers la Seine-Saint-Denis, de la Ligne 12 du métro. De ce fait Hiatus 2.0. devient un chantier de l’image qui fonctionnera comme « reconstructeur de partage de cette archéologie urbaine, héritant des questions de territoires, de transports, d’ajustements humains et techniques et donc de désir de voir, de partager et de sublimer. » Prévu pour continuer au-delà de cette exposition, le projet Hiatus 2.0. prendra à Synesthésie la forme de vidéos faites sur le chantier, du filmage d’une conférence de Bernard Stiegler qui se transforme peu à peu en image, et d’une publication papier. S’agit-il avec ces projets de dépasser l’art ? Ne s’agirait-il pas plutôt de ne jamais chercher à le quitter en restant dans les situations artistiques qui souvent ont pu se créer grâce à la présence d’un artiste au coeur d’activités pragmatiques, là où on ne s’attend pas à le trouver. L’artiste est un voyageur attiré par le vivant, l’ici et maintenant. Il donne forme, c’est sans doute par cette partie de son activité, la création d’artefacts, qu’il peut entrer en contact avec les autres avec le plus de justesse. Ici, l’artiste voyage dans les phénomènes urbains concrets et grâce à lui nous comprenons mieux le monde que nous vivons avec ses contradictions et ses transformations. 1 : http://cav.synesthesie.com/12310/serge_lhermitte.html?m_op=12310&m_is=1
Horaires : 
Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h et sur rdv entrée libre
Heures de vernissage : 
vernissage à partir de 18h30
Partenaires : 
Synesthésie bénéficie du soutien du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Ile-de-France), du Conseil Régional d’Ile-de-France, de la Ville de Saint-Denis. Synesthésie est membre du réseau TRAM. Le projet Hiatus 2.0 de Sultra&Barthélémy a reçu le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication -Dicréam et de la RATP.
Dernière mise à jour le 23 sept. 2011

Synesthésie ¬ MMAINTENANT

8, passage de Jouy
93200 Saint-Denis
France
Téléphone : 09 51 39 78 64
Site internet : www.mmaintenant.org
Directeur : Julien Duc-Maugé
Président : Frank Lamy
Trésorière : Delphine Fournier
Secrétaire : Raphaël Mellado
Accès mobilité réduite