Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Artothèque de Vitré

Share Share Share Share Share

A corps perdus

Patricia Cartereau, Katerina Christidi, Dominique Lacoudre, Pierrick Naud

Arts plastiques - Exposition
20 juin • 30 septembre 2015

 

 

L’exposition à la galerie de l’artothèque :

Si le titre de l’exposition n’est autre que la réunion de l’expression «À corps perdu» et de  l’idée  de «corps  perdus",  il  dévoile  non  seulement  l’implication  d’artistes  dans l’émergence de leurs œuvres mais souligne également dans celles-ci l’effacement  et  la résurgence de la figure humaine explorée à travers sa fragmentation, son hybridation, sa déformation,  son recouvrement  partiel  ou total.

Chaque  dessin  se  constitue  à  travers la naissance  et  la  formation  d’une  figure  dont  l’apparition  n’est  pas  sans lien  avec  le processus  photochimique  comprenant  plus  particulièrement  le  développement  et  le tirage sur papier. Comme dans le bain du révélateur où l’image se fixe progressivement sur  le  support,  chaque  œuvre  se  réalise  dans  le  temps    sedécèlent  les  notions d’apparition et de disparition du sujet.

 

Les artistes présentés :

Cette exposition réunit les œuvres de quatre artistes : Patricia Cartereau, Katerina Christidi, Dominique Lacoudre et Pierrick Naud qui explorent chacun à leur manière la figure humaine.

Chez  Katerina  Christidi,  le  personnage  se  lie souvent au paysage et  se révèle comme un désir d’unification. Additionnées, juxtaposées,  les  formes  semblent  se  presser  les  unes  contre  les  autres  dans  une dépendance mutuelle.

Dans ses dessins, Patricia Cartereau joue sur la transparence des corps et de ses fragments qui apparaissent et disparaissent dans des paysages suivant deux temporalités toujours en dualité dans son travail: la superposition avec plusieurs traits réalisés au moyen de techniques sèches (mine de plomb, crayons de couleur) engageant un geste lent et répétitif pouvant être réorienté, et l’encrage, exécuté rapidement sans ajustement possible.

Avec Dominique Lacoudre, le sujet (photographié) est entièrement recouvert par la répétition d’un même motif blanc, proche du dessin d’une  dentelle  composée  de  cercles  de  différentes  tailles  et  de  petits  personnages semblant  arpenter  ce  corps.

Dans  les  dessins  de  Pierrick  Naud les  visages sont  en  partie  recouverts  d’un  masque  noir,  l’identité  est  niée  ou  pour  le  moins questionnée. Seul le titre «je me cache-cache très souvent» nous donne un élément de réponse.

Derrière chaque œuvre, se trouve affirmé celui qui l’a élaborée. Le traitement du sujet, la rapidité ou la lenteur du geste permettent de dévoiler le rapport corporel avec l’outil, la matière et la surface travaillée. Il y a du corps dans et à travers l’ensemble de ces  productions.  Chaque  dessin  dévoile  une  présence  car  il  garde  en  lui  la  trace  de  la main, l’empreinte de cet  organe perçu par l’historien de l’art Henri Focillon  comme  un instrument de la connaissance.»

Horaires : 
Du 19 juin au 30 août : du jeudi au dimanche 14h-18h et du 1er au 30 septembre : du vendredi au dimanche 14-18h
Heures de vernissage : 
18H30
Dernière mise à jour le 11 juin 2015

Artothèque de Vitré

Salle du Temple, Place Notre-Dame
35500 Vitré
France
Téléphone : 02 99 75 07 60
Télécopie : 02 99 75 54 26
Directrice : Isabelle Tessier