Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Charlie BOISSON

Share Share Share Share Share

Biographie

Il y a, au départ, la rencontre avec un objet au marché aux puces, rejouant curieusement l’anecdote rapportée par André Breton dans L’Équation de l’objet trouvé. Sa fonction première, souvent, ne se laisse plus deviner ; devenu inidentifiable, il pique la curiosité du-de la passant-e, et de l’artiste. Charlie Boisson est fasciné par le reliquat d’étal, qui, échappant à la compréhension, devient obsédant, fait figure d’aberration au point d’accaparer le regard. Cette élection fortuite élève l’objet au rang de fétiche (que ce soit au sens religieux, psychanalytique, ou même marxiste). Un imbroglio qui peut être débrouillé. C’est précisément ici que commence le travail de sculpture. L’assemblage est l’art de dévier les éléments, de les vouer à de nouvelles affinités, afin d’ouvrir les interprétations. Fonctionnant par associations, Charlie Boisson marie les objets selon des concordances formelles et symboliques, multipliant les références anthropomorphiques, sinon sexuelles. Dans tout objet subsiste, en creux, l’évocation du corps humain dont il était un attribut, lorsqu’il lui était encore affecté et qu’il répondait à un usage — perdu à présent. Ce corps absent ne lui a légué que sa contre-forme, et le laisse en proie aux fantasmagories de chacun-e. Dans l’érotique de l’assemblage, la métonymie est reine. Elle offre un semblant de cohérence au tout, met de l’huile de coude entre les matériaux et les associations d’idées, aspirant à l’unité. Les ensembles qui en résultent, de plus en plus complexes à mesure que s’enrichit le vocabulaire du sculpteur, trahissent une instabilité ; paraissent disloqués ; mais n’arrêtent pas de palier joyeusement à leur carence, de composer avec le manque.

 — Antoine Camenen

 

Né en 1980, Charlie Boisson est diplômé de l’École des beaux-arts de Saint-Étienne en 2005 ; il vit et travaille à Paris. Son travail de sculpteur a été présenté en 2018 à la 68ème édition de Jeune Création et a bénéficié d’une double exposition personnelle, « La pantoufle invertie », à la galerie Tator et à bikini à Lyon. En 2017, il a pris part au Parcours St Germain et faisait partie de la sélection du 61ème Salon de Montrouge en 2016. Il a également participé à la biennale off de Rennes à 40mcube en 2016 ainsi qu’au projet « Open sky museum » dans le cadre du programme « + de réalité » au Beaux-arts de Nantes en 2013. Charlie Boisson est membre de L’ahah depuis 2017.

 

 

Source : 
L’ahah
Dernière mise à jour le 16 avr. 2019
Site internet : Site internet

Voir également

L’ahah

4 cité Griset
75011 Paris 11
France
Téléphone : 01 71 27 72 47
Site internet : www.lahah.fr
Courriel : info@lahah.fr