Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Collection en ligne

Cartographie des commandes publiques

Share Share Share Share Share

Cartographie des commandes publiques gérées par le Cnap, de 1983 à nos jours

Cette carte interactive recense les œuvres d’art présentes dans l’espace public commandées par l’État français depuis 1983 et gérées par le Centre national des arts plastiques. Elle est le fruit d’un partenariat avec Atlasmuseum, projet numérique associatif et évolutif adossé à un projet de recherche sur les musées numériques ou musées réticulaires.

Le Centre national des arts plastiques conserve un ensemble de plus de 2 000 œuvres présentées en dehors des lieux habituellement consacrés à l’exposition d’œuvres d’art, dans des espaces largement ouverts au public. Si ce domaine de collection regroupe au Cnap des œuvres dont la création peut remonter jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, la période s’étendant du début des années 1980 à nos jours s’affirme sur le plan de l’art public comme particulièrement marquante.

Grâce à l’action d’André Malraux, la modernité intègre largement l’espace public, qui voit la consécration d’artistes comme Alexander Calder, Étienne-Martin ou Henri-Georges Adam par le biais de commandes prestigieuses. À la suite de ces expériences, le ministère de la Culture lance, à partir de 1983, une politique de soutien à l’art public d’une ampleur inédite. Résolument ancrée dans la création contemporaine, celle-ci permet la découverte par le grand public des nouvelles orientations d’un art qu’on ne qualifie alors plus de moderne mais de contemporain (par le biais d’artistes comme Giuseppe Penone, Peter Stämpfli, Louise Bourgois, etc.). Cette impulsion, caractérisée par la création d’un fonds de la commande publique, permet la réalisation de nombreuses œuvres dont certaines, financées par l’État, sont inscrites à l’inventaire du Fonds national d’art contemporain – collection que le Centre national des arts plastiques conserve, étudie et enrichit. Ce sont ces commandes, gérées par le Cnap, que cette cartographie propose de regrouper.

D’autres œuvres, quoi que soutenues financièrement par ce fonds, voient leur coût supporté en majeure partie par les collectivités territoriales, et restent leur propriété. L’ensemble de ces commandes ainsi que les études préparatoires remises par les artistes est consultable par le biais de la base de données de la commande publique (http://www.cnap.fr/commande-publique-nationale-et-deconcentree-depuis-1983). Il convient enfin de noter que des œuvres non pas commandées mais achetées par le Cnap sont également régulièrement déposées à plus ou moins long terme dans l’espace public que ce soit dans des jardins de sculpture, des zones urbaines ou des espaces ruraux.

Le projet Atlasmuseum, mené par Virginie Pringuet, docteur en esthétique et humanités numériques, prend la forme d’une plateforme en ligne. À travers un processus d’inventaire fondé sur la contribution des professionnels et/ou du public, il répertorie, géolocalise et documente, via un atlas sémantique sur le Web et une application mobile, les œuvres d’art présentes dans l’espace public. Le partenariat entre Atlasmuseum et le Cnap, a été rendu possible par la mise à disposition par l’institution de ses données relatives à la collection. Il s’est enrichit en 2015 d’un ensemble de notices détaillées commandées à de jeunes chercheurs et intégrées à la plateforme dans un espace dédié.

http://www.atlasmuseum.net/

Dernière mise à jour le 21 mars 2018