Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Galerie mfc - michèle didier

Share Share Share Share Share

Carolee Schneemann

Arts plastiques - Exposition
13 septembre • 09 novembre 2019

Carolee Schneemann (1939-2019) est peintre... aussi ! Tout au long de sa carrière, elle n'a eu de cesse de rappeler que les performances, les films, les images, les textes, sont pour elle des extensions de sa peinture. Si son travail interpelle par l’omniprésence du corps nu féminin, c’est pour mieux déjouer les tabous de l’époque : « En tant que peintre, je n'ai jamais accepté les tabous visuels et les interdits concernant certaines parties spécifiques du corps »1 . En utilisant son corps, Carolee Schneemann se réapproprie le nu féminin : loin de la réification du nu opérée dans l’art classique, le corps de Schneemann est sujet, rebelle, irrépressible et conflictuel. Pionnière du Féminisme, elle utilise son corps comme outil de revendication et s’éloigne ainsi de la représentation traditionnelle du modèle. La question que pose Carolee Schneemann est de savoir si le corps féminin peut être à la fois image et faiseur d'image, dans un monde où les modèles à suivre sont rares : « Je décidai qu'une peintre du nom de "Cézanne" serait ma mascotte : je supposais que Cézanne était indubitablement une femme — après tout, le "anne" de son nom était féminin. Les baigneuses que j'étudiais en reproduction étaient-elles étranges parce qu'elles étaient peintes par une femme ? Mais "elle" était célèbre et respectée. Si Cézanne avait pu le faire, je pouvais le faire. »2

 1. Carolee Schneemann, Imaging her erotics, MIT Press, 2002 : "As a painter I had never accepted the visual and tactile taboos concerning specific parts of the body".

2. Livre d'artiste de Carolee Schneemann, Cezanne, She was a Great Painter, trois éditions en 1974, 1975 et 1976 : "I decided a painter named 'Cezanne' would be my mascot: I would assume Cezanne was unquestionably a woman — after all the 'anne' in it was feminine. Were the bathers I studied in reproduction so awkward because painted by a woman? But 'she' was famous and respected. If Cezanne could do it, I could do it."

Horaires : 
du mardi au samedi, de 12h à 19h
Heures de vernissage : 
de 18h à 21h Lors du vernissage à 19H30 aura lieu une conférence de Emilie Bouvard, historienne de l'art
Moyens d'accès : 
M° République, Strasbourg Saint-Denis, Arts et Métiers, Temple, Réaumur-Sébastopol
Dernière mise à jour le 12 sept. 2019

mfc-michèle didier

66 rue Notre-Dame de Nazareth
75003 Paris 03
France
Téléphone : 01 71 27 34 41
Michèle Didier