Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap. Consulter les archives de l'activité depuis 2007
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791. Base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Cartographie des commandes publiques. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2015
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain et actions de recherche scientifique. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des ACR - Ateliers de création radiophonique, commandées par le Cnap et France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition imprimée et numérique
    • Soutien à la première exposition et à la publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

Galerie Art : Concept

Share Share Share Share Share

Adam McEwen: Ice Ice Baby

Arts plastiques - Exposition
13 octobre • 18 novembre 2017

Art : Concept est heureuse de présenter ICE ICE BABY par Adam McEwen. Pour sa quatrième exposition à la galerie, McEwen expose de nouveaux travaux réalisés à partir de ses techniques et matériaux privilégiés : l’impression sur éponge et la sculpture en graphite. Ces deux expressions bien connues de son travail et peu souvent combinées de cette manière produisent ici d’étonnantes associations.

L’exposition prend comme point de départ le naufrage du Titanic (1912) et s’empare de photographies historiques représentant les différents icebergs tenus, à l’époque, pour responsables de la catastrophe. Imprimées sur un matériau aussi inattendu qu’extrêmement familier (communément nommé éponge de cuisine), ces images évoquent à la fois le document d’archive et une forme de nostalgie, créant un étrange mélange d’objectivité historique et de sentimentalité. Comme souvent dans sa pratique, McEwen s’inspire de l’histoire collective et populaire, et précisément de ses échecs et tragédies. Ses toiles parsemées de chewing-gums symbolisant les villes allemandes bombardées pendant la Seconde Guerre mondiale (Bomber Harris, 2006-2010) ou ses nécrologies de célébrités toujours vivantes en sont les meilleures illustrations. Sans soucis d’historicité, McEwen place son travail au croisement entre culture populaire et mythologies personnelles (dans le cas présent son arrière-grand-père figurait parmi les victimes du naufrage).

Dénuées d’obsession morbide, les œuvres de McEwen introduisent un changement dans notre relation à la mort, y injectant de l’humour et de l’étrangeté. Pour de multiples raisons, le naufrage du Titanic est entré au Panthéon des tragédies ayant marqué notre Histoire et notre imaginaire collectif, celles dont on se sent simultanément concerné et détaché. McEwen exploite cette relation paradoxale en appliquant sur l’image historique des objets jouissant d’une notoriété étonnamment semblable  à celle du Titanic : une ventouse, une cymbale ou un cerceau de hula hoop. Non loin du montage, l’intention est de provoquer une forme de malaise, de proposer un récit nouveau et non contrôlé, déterminé par le spectateur.

Ces confrontations absurdes résultant pour la plupart d’associations d’idées – on notera la référence à un tube des années 80 dans le titre de l’exposition – décontextualisent inévitablement ces icebergs. Passés du statut de coupable à celui de victime, ils portent en eux le présage d’une disparition imminente, causée, non par le medium absorbant sur lesquels ils sont reproduits, mais par une autre catastrophe elle aussi globale et collective.

 

-

Né à Londres en 1965, Adam McEwen vit et travaille à New York. Parmi ses récentes expositions personnelles : I Think I’m in Love, au Aspen Art Museum (2017); Tinnitus chez Modern Institute, Glasgow (2016), Harvest à la galerie Petzel, New York (2016) et Non-Alignment Pact chez Art : Concept, Paris (2014). Également commissaire d’exposition, il a notamment conçu le projet Fresh Hell – Carte blanche à Adam McEwen au Palais de Tokyo, Paris (2010).

Horaires : 
mardi - samedi, 11h - 19h
Heures de vernissage : 
17h - 20h
Moyens d'accès : 
Accès par la grille du 8 rue Rambuteau
Dernière mise à jour le 09 oct. 2017

Galerie Art: Concept

4, passage Sainte-Avoye
entrée 8, rue Rambuteau
75003 Paris 03
France
Téléphone : 01 53 60 90 30
Télécopie : 01 53 60 90 31
Directeur : Antoine Olivier
Presse & Communication : Julia Mossé
Téléphone : 01 53 60 90 30